Étant donné que l'avocat, fruit polyvalent, est considéré comme un superaliment de premier choix, les pays fournisseurs s'efforcent d'assurer une offre suffisante pour répondre à la demande accrue. Cependant, la tendance observée l'année dernière, à savoir une baisse de la production en raison des conditions météorologiques, se poursuit. Au début de 2024, la Colombie apparaît comme l'un des principaux fournisseurs d'avocats pour de nombreux marchés clé, dans la mesure où le pays s'est remis des effets négatifs des conditions météorologiques de l'année dernière, à en croire les producteurs et les exportateurs colombiens. Ces derniers s'attendent à une augmentation des volumes de 40 % cette année. Cela est d'autant plus encourageant que les prix des avocats sont stables et tendent à la hausse sur de nombreux marchés tels que l'Europe et les États-Unis. Le pays sud-américain tire son épingle du jeu alors que ses concurrents et principaux exportateurs, le Mexique et le Pérou, continuent d'enregistrer des volumes plus faibles en raison des conséquences des intempéries. Au Pérou, la production d'avocats a diminué de 30 % dans le nord et de 15 % dans le sud. Toutefois, les autorités affirment qu'il s'agit d'un meilleur début d'année que celui de la saison précédente. L'offre du Mexique vers les États-Unis est stable, avec une teneur élevée en matière sèche ; facteur déterminant de la qualité.

La crise actuelle de la mer Rouge a néanmoins un impact sur les délais de transit des avocats d'Afrique vers l'Europe et plus particulièrement vers l'Allemagne, ce qui se répercute sur la qualité des produits. Des pays comme le Kenya et la Tanzanie se tournent vers le Moyen-Orient et l'Extrême-Orient compte tenu de la situation dans la région de la mer Rouge. En Italie, l'avocat Hass provient principalement de Colombie et du Maroc, avec des prix d'achat (ou de vente) de 13-14 €. Les avocats à peau verte proviennent du Pérou et, dans une moindre mesure, d'Israël, avec des prix d'achat allant de 10 à 11 € en fonction de la variété. En France, la demande et les prix des avocats sont extrêmement élevés, tandis que l'offre espagnole est en baisse. La Belgique voit la demande d'avocats de haute qualité en provenance d'Espagne diminuer, alors que d'autres origines sont également disponibles.

La récolte d'avocats Hass en Espagne bat son plein, mais la zone de production principale de Malaga a été confrontée à des problèmes d'approvisionnement en eau d’irrigation. Cela a entraîné une baisse de la production. Dans d'autres zones de production, les avocats devraient être remplacés par des manguiers, moins gourmands en eau. Aux Pays-Bas, les avocats colombiens dominent le marché.

Les ventes d'avocats en Amérique du Nord reprennent en janvier, avec un « coup de fouet » salutaire, la demande atteignant son maximum quelques jours avant le très attendu Super Bowl américain. Le Mexique dispose d'un approvisionnement régulier et d'une récolte de bonne qualité.

Colombie : augmentation du volume de 40 % attendue
La Colombie continue de consolider sa position en Europe comme principal fournisseur d'avocats Hass pendant la saison décembre-janvier-février. Un exportateur a souligné qu'ils ont « d'excellents prix de retour pendant cette période puisque la Colombie ne couvre pas le marché comme le fait le Pérou pendant la saison estivale (mai-juin-juillet) ». Il estime que le marché américain offre de radieuses perspectives pour les six prochains mois, « car il semble que le Mexique n'ait pas assez de fruits pour approvisionner le marché américain et que l'origine colombienne offre de véritables perspectives, avec de bons prix de retour ».

Le phénomène El Niño, synonyme de sécheresse pour la Colombie en raison d'une pluviométrie particulièrement faible, se traduit par une floraison plus abondante des arbres, d'où une augmentation plus sensible du volume de production prévue pour 2024. La saison 2023/24 se terminera avec des avocats de plus gros calibre, notamment entre 16-18 et 20. La qualité des avocats colombiens a également augmenté après la diminution des précipitations au cours de la seconde moitié de 2023, entraînant une meilleure qualité et beaucoup moins de réclamations au niveau du lieu de destination.

Pérou : début d'année plus lent avec des volumes plus faibles au début de 2024
Grand exportateur traditionnel d'avocats, le Pérou a terminé l'année dernière et commencé celle-ci avec des volumes en baisse de 30 % en provenance du nord du pays. Les effets continus du phénomène climatique El Niño continuent d’impacter les arbres et la production. On a enregistré une baisse de 30 % de la production dans le nord et de 15 % dans le sud, mais ces résultats sont nettement meilleurs que ceux de la saison 2023. Un exportateur a noté que les avocats avec des calibres de 16 à 24 présentent le plus vaste volume, tandis que les plus grands calibres de 12 à 14 ne sont pas particulièrement nombreux. Dans certaines zones de production du Pérou, des épisodes pluvieux persistent et retardent la récolte. Cela affecte également les conditions post-récolte des fruits, qui doivent être gérées avec soin. Néanmoins, le Pérou exporte des avocats vers plusieurs destinations, notamment l'Asie, l'Europe et les États-Unis, indique l'exportateur.

États-Unis, Canada et Mexique : hausse des ventes d'avocats en Amérique du Nord en janvier
L'offre d'avocats en provenance du Mexique est actuellement stable et abondante, avec des fruits de bonne qualité. La récolte mexicaine d'avocats est riche en matière sèche, ce qui signifie que les fruits ont une teneur en huile plus élevée. Ce niveau est associé à la texture crémeuse et beurrée que les consommateurs apprécient le plus souvent dans les avocats.

La Colombie expédie également des avocats en Amérique du Nord.

En plus de l'augmentation de la demande d'avocats dans le cadre d'une alimentation saine, c'est à cette période de l'année que se préparent les préparatifs du Super Bowl, un événement considéré comme l'une des journées les plus importantes pour la consommation d'avocats. En moyenne, les ventes d'avocats augmentent de 20 % en janvier, selon les données de Circana sur les canaux de distribution multiples de 2019 à 2022. Plus de la moitié des achats d'avocats sont effectués seulement un jour ou deux avant le Super Bowl.

En ce qui concerne le prix des avocats, le marché a récemment commencé à s'équilibrer en termes de taille et de prix.

Israël : récolte en plein essor
La récolte d'avocats en Israël bat son plein avec des chargements hebdomadaires de 5 000 tonnes destinés principalement à l'Europe. Les exportateurs israéliens affirment que la demande en Europe est élevée avec des prix avantageux, ce qui devrait durer jusqu'à la fin de la saison israélienne, étant donné que d'autres grands fournisseurs comme le Pérou sont à court de volume. Le calibre et la qualité des fruits, ainsi que la matière sèche, sont conformes pour les variétés Hass et Greenskin. La disponibilité des travailleurs pose quelques problèmes, mais des volontaires apportent leur aide en cas de besoin.

Afrique du Sud : début de la saison des récoltes, mais insuffisance de l'offre jusqu'à la mi-février
La récolte précoce a commencé dans la région de Levubu, où la saison est particulièrement précoce cette année. Le climat dans le nord de l'Afrique du Sud a été extrêmement favorable aux avocats, note un agronome.

La South African Subtropical Growers Association (Subtrop) indique une pénurie d'avocats de janvier à la mi-février, avant le début de la nouvelle saison. Comme chaque année, elle a mis en garde les producteurs contre la cueillette d'avocats immatures visant à tirer profit du marché en plein essor.

Vers la fin de l'année dernière, un chiffre préliminaire de 18,5 millions de cartons de 4 kg (74 millions de kg) a été avancé en guise d'estimation des exportations, ce qui était vraisemblablement un peu trop prudent. Une estimation officielle de la récolte d'exportation sera publiée à la mi-février.

Allemagne : situation de l'offre tendue, mais chiffres de vente stables
Un importateur allemand note qu'en raison de la crise du canal de Suez, les délais de transit pour les avocats africains sont beaucoup plus longs, ce qui a un impact sur la qualité de la marchandise. Parallèlement, des quantités raisonnables sont chargées en Israël, malgré la guerre. En Colombie, par contre, les volumes d'exportation vers le marché européen ont été réduits pour deux raisons. D'une part, le marché d'exportation américain gagne en importance au détriment du marché européen. De surcroît, de fortes pluies se sont abattues ces derniers temps, entraînant la destruction d'exploitations agricoles entières dans certaines régions de culture de la Colombie. Par conséquent, de nombreux produits ne peuvent pas être exportés. Au Maroc et en Espagne, des quantités limitées sont disponibles à un niveau de prix élevé.

L'importateur ajoute qu'il faudra s'attendre à une situation d'approvisionnement tendue tout au long du premier trimestre. Selon les premières prévisions, les primeurs en provenance du Pérou auront également trois semaines de retard, si bien que la saison ne démarrera réellement qu'en avril au lieu de mars. Néanmoins, la situation est encore loin d'être aussi grave que pour les mangues, dont les prix ont connu de nettes hausses. Cela a entraîné une baisse de la demande. En revanche, les chiffres de vente des avocats restent corrects et stables.

Italie : ventes régulières, disponibilité réduite
En Italie, près de 29 % des ménages achètent des avocats au moins une fois par an (données GfK Consumer Panel Services). Dans les Pouilles, une entreprise a lancé sa première campagne commerciale avec des avocats cultivés dans le pays. Elle a récemment récolté près de 10 tonnes de fruits (contre 2 tonnes en 2023) et les a vendus dans certains supermarchés à des prix compris entre 3,80 et 4,00 €/kg.

Selon un grossiste du nord de l'Italie, les ventes d'avocats sont quasiment régulières, avec des prix assez stables pour les Hass et les Greenskin. La demande n'est pas élevée et les disponibilités sont faibles pour le moment. "L'avocat Hass provient principalement de Colombie et du Maroc, avec des prix d'achat (ou de vente) de 13-14 €. Les avocats Greenskin proviennent du Pérou et d'Israël, en quantités limitées, avec des prix d'achat allant de 10 à 11 € selon la variété.

Belgique : bonne demande d'avocats espagnols
La saison actuelle des avocats espagnols est délicate. La sécheresse et le manque d'eau qui en résulte entraînent une baisse significative de la production par rapport aux autres années. « Cela signifie que l'offre est actuellement beaucoup plus faible, en particulier pour les gros calibres, avec pour conséquence des prix relativement élevés », explique un négociant. « La qualité est bien présente cette saison, mais en raison du manque d'eau, les avocats ne parviennent pas à prendre de poids. Par conséquent, les gens se retrouvent principalement avec des petits calibres. Les gros calibres sont coincés entre 18, 20 et 22. De nombreuses origines sont présentes sur le marché, comme le Maroc et la Colombie. Les prix sont également très différents en fonction de la qualité. Les fruits sont un peu moins chers, mais la qualité ne séduit toujours pas les Espagnols. Nous constatons que les gens privilégient systématiquement la qualité par rapport au prix. Par conséquent, la demande de fruits espagnols reste très bonne. Toutefois, les petits calibres sont de plus en plus populaires.

Pays-Bas : fin prématurée de la saison de l'avocat colombien, pic tarifaire prévu en mars
Le marché de l'avocat jouit actuellement d'une stabilité et de prix constants. Actuellement, les avocats colombiens dominent le marché. Cependant, les importateurs prédisent une fin prématurée de la saison colombienne par rapport aux prévisions initiales. Les derniers volumes considérables devraient arriver en février. « Cela entraînera une diminution de l'offre en mars, au moment même où la consommation atteint son maximum en raison du Ramadan et de Pâques », a déclaré un importateur néerlandais. « Des pays comme le Kenya et la Tanzanie se tournent actuellement vers le Moyen-Orient et l'Extrême-Orient en raison de la situation en mer Rouge », explique un importateur néerlandais. Le temps de transit prolongé de six à douze jours, associé aux risques pour la qualité, a rendu l'exportation vers l'Europe moins attrayante.

France : demande et prix élevés pour les avocats
Actuellement, on trouve sur le marché français des avocats en provenance d'Israël, d'Espagne et du Maroc. La demande est massive et les prix sont eux aussi extrêmement élevés, car les origines méditerranéennes essaient d'étendre leur offre au cours de la campagne en réduisant les volumes.

Espagne : récolte en plein essor, problèmes d'approvisionnement en eau réduisant la production
La campagne espagnole de production d'avocats bat actuellement son plein avec la récolte de la variété Hass. Malaga reste la plus grande zone de production d'avocats, bien que des problèmes d'approvisionnement en eau d'irrigation aient entraîné une réduction de la production et une diversification croissante dans d'autres parties de l'Espagne, telles que Grenade, Cadix, Huelva ou la région de Valence. « Un changement significatif est attendu dans l'Axarquía, à Malaga, où une partie non négligeable des avocats sera remplacée par des mangues, dont les besoins en eau sont infiniment moindres », indique un expert.

La région de Valence compte déjà près de 3 600 hectares consacrés à la culture de l'avocat, mais on estime que cette superficie dépassera bientôt les 4 000 hectares. Actuellement, environ 70 % des avocats produits dans la région de Valence sont de la variété Lamb Hass, et les 30 % restants sont de la variété Hass, bien que l'on s'attende à ce que ces proportions atteignent 50-50 % à l'avenir.

« Normalement, en décembre, des abattements et une certaine pression commerciale ont déjà été observés, mais cette année, le démarrage a été quelque peu retardé », explique un opérateur de la province. « Nous estimons que cela est dû à la saturation des calibres sur le marché. Cette année, en raison de la sécheresse, les avocats arrivant ne sont pas particulièrement gros. En décembre, nous avons été en concurrence avec les fruits de Colombie, du Chili et d'autres origines en termes de taille. »

Thème de la semaine prochaine : l'oignon