Rapport sur les gains de l'USDA

La France maintient l'interdiction des cerises américaines à cause de l'utilisation du diméthoate

Le 18 avril 2019, la France a publié son quatrième décret d'urgence interdisant les importations de cerises fraîches en provenance de pays où l'utilisation du diméthoate chimique est autorisée dans la production de cerises. En conséquence, les États-Unis ne peuvent pas exporter de cerises fraîches vers la France. En effet, la production française de cerises continue de baisser en raison de l'interdiction de l'utilisation du diméthoate par le gouvernement. Les importateurs et les négociants de fruits craignent que la France ne mette en œuvre des interdictions d'utilisation et d'importation similaires pour d'autres pesticides approuvés par l'UE. Effectivement, il est vrai que cela perturberait davantage la libre circulation des fruits et légumes de l'UE et des pays tiers vers la France.

Le 3 avril 2019, la France a demandé à la Commission Européenne de prendre d'urgence des mesures pour interdire l'utilisation du diméthoate sur les cerisiers ainsi qu'interdire les cerises fraîches traitées avec ce produit dans l'Union Européenne. Le 18 avril 2019, la France a rétabli l'interdiction des importations de cerises fraîches en provenance de pays où l'utilisation du diméthoate, un produit chimique, est autorisée dans la production de cerises. L'interdiction se poursuivra jusqu'au 17 avril 2020. Cette mesure rétablit les mesures de sauvegarde de 2018, 2017 et 2016. Les pays les plus touchés sont l'Autriche, la Croatie, la Roumanie, la République tchèque, le Canada ainsi que les États-Unis. Les cerises biologiques et congelées ne sont pas touchées par cette interdiction.

La France justifie cette exception au règlement de l'UE autorisant son utilisation par la mise en œuvre d'une mesure de sauvegarde telle que prévue à l'article 54 du règlement (CE) n° 178/2002. La décision de la France fait suite à l'interdiction en 2016 de l'utilisation du diméthoate dans la production nationale en raison de préoccupations environnementales. En effet, il faut savoir que le diméthoate a été utilisé afin de lutter contre la Drosophila suzukii, une mouche asiatique des fruits qui cause des dégâts considérables dans les vergers des cerisiers. La France affirme que le diméthoate est également dangereux pour la santé humaine. La France importe environ un cinquième de sa consommation de cerises, la majorité provenant de pays de l'UE comme l'Espagne et l'Allemagne qui ont eux aussi déjà interdit l'utilisation du diméthoate.

Il faut savoir que les États-Unis exportaient environ un million de dollars de cerises vers la France chaque année avant l'entrée en vigueur de l'interdiction en 2016. Alors que la production française diminue et que les coûts de production augmentent parce que les producteurs français n'ont plus accès au diméthoate, les cerises françaises continuent à être de plus en plus rares et de plus en plus chères. Cela crée des opportunités pour les concurrents sur les marchés d'exportation traditionnels français tels que le Royaume-Uni. En 2017, le Ministère Français de l'Agriculture a institué un programme de 5 millions d'euros pour subventionner les revenus des producteurs français de cerises touchés par les pertes liées à la Drosophila suzukii.

Veuillez cliquer ici afin d'obtenir le rapport complet.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)