Les prix et marges distributeurs sont des difficultés pour le secteur des fruits frais découpés

« Nous avons réussi à prolonger la durée de conservation des fruits coupés à quinze jours »

La sensibilisation aux questions de santé est de plus en plus grande. Nous voulons manger des aliments sains et savoureux, mais nous voulons aussi que ces aliments soient faciles et rapides à préparer. C'est pourquoi le segment des fruits et légumes frais découpés ne cesse de croître. En plus du confort de ne pas avoir à peler ou couper les fruits, la saveur est une autre des principales raisons pour lesquelles les consommateurs se tournent vers ce type de produits, qui ont souvent une durée de conservation limitée. Ainsi, des entreprises comme Vicente Peris, sous sa marque Frutifresh, continuent d'innover avec de nouveaux formats savoureux qui prolongent la durée de conservation de ces produits aux ingrédients naturels.

Dans la dernière édition du Congrès des Fruits et Légumes AECOC, à Valence, FrutiFresh a présenté ses nouveaux formats de fruits pelés et tranchés au sirop. « Nous avons trois formats différents : ananas, orange et mélange de fruits (orange, ananas, pomme et raisin) », explique Christian Palacios, responsable marketing chez FrutiFresh. « Les chaînes de supermarchés dans lesquelles ces produits sont vendus sont ravies de sa durabilité. » 

La saveur est une caractéristique essentielle pour le consommateur, c'est pourquoi les fruits de saison offrent généralement les meilleures garanties. L'ananas est le seul fruit pour lequel la saisonnalité n'existe plus, car un goût et une qualité très homogènes sont disponibles toute l'année.

Selon Palacios, dans le segment de la coupe fraîche, il existe une division entre les produits haut de gamme et le reste. « Deux des plus grands obstacles à la vente de ces produits haut de gamme sont le prix et les marges des distributeurs. Les concepts sont encore relativement nouveaux, c'est pourquoi nous espérons que des marchés comme celui de l'Espagne se tourneront lentement mais sûrement vers cette voie. En fait, le marché intérieur est encore relativement conservateur, c'est pourquoi nous avons cherché des opportunités au Benelux, en France et éventuellement en Italie. En France, nous pensons que le pamplemousse haché a beaucoup de potentiel et qu'il pourrait bientôt faire partie de notre gamme. » 

Pour plus d'informations :
Christian Palacios 
FrutiFresh
Tél. : +34 961491106
ventas@frutifresh.es
frutifresh.es
vicenteperis.com

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)