Marché européen de la pomme de terre (semaine 33)

Belgique : Une demande concrète de pommes de terre pour l'export vers l'Europe de l'Est

Marchés physiques européens 
Récapitulatif des cours (source : NEPG) :

Belgique : 
message des marchés Fiwap / PCA :
Hâtives industrielles : marché calme, sans offre exagérée mais avec peu de demande industrielle. Seules quelques usines sont à l’achat en complément des volumes contractés, certaines avec des propositions de prix à la baisse. On note une demande concrète pour l’export vers l’Europe de l’Est.

Prix pour le tout venant, 35 mm+, min 60 % 50 mm+, min 360 g/5kg de PSE, vrac, fritable, départ, hors TVA, livraison directe : principalement 12,50 €/q.

Prix en veiling / criée de Roulers (source : REO via PCA) : le 12 août : Prix pondéré (rouges et blanches) pour pdt ramassées à la main : 0,37 €/kg hors TVA. Appro : 6 t.

Marché à terme  
EEX à Leipzig (€/q) Bintje, Agria et var. apparentées pour transfo, 40 mm+, min 60 % 50 mm + :

France 
Pour l’industrie, marchés dominés par les contrats de livraison des hâtives sortie champ. Les surtonnes étaient payées la semaine passée entre 12,50 et 15,00 €/q selon variété. Sur les marchés du frais, la présence de nouvelle récolte de Beauce monte en puissance.

La relative sécheresse et les restrictions d’irrigation restent d’actualité dans certaines régions, malgré les épisodes pluvieux (mais hétérogènes) des 2 dernières semaines. Peu de transactions signalées, sur des bases de 20 à 30 €/q en chair tendre, et de 30 à plus de 40 €/q en chair ferme, selon variété, qualité et région. A l’export, les contacts se nouent avec les pays de l’Est, et on signale une demande ponctuelle de l’Italie.

Pays-Bas
L’industrie hollandaise a basculé entièrement vers les hâtives début août, mais cela n’a pas suffi à raffermir les marchés car cet approvisionnement a lieu quasi exclusivement sur base des contrats. Peu d’intérêt de la demande donc, face à une offre plus pressante en raison des surfaces plus élevées combinées aux bons rendements et aux conditions améliorées d’arrachage (pluies). Les rares transactions réelles se situent entre 14 et 16 €/q. Les marchés du frais sont calmes : l’export est peu actif (quelques envois vers la Côte d’Ivoire et la Mauritanie à 20 à 25 €/q en sacs départ) ; les marchés intérieurs sont essentiellement fournis par contrats, quelques transactions libres ont lieu sur base de 30 à 40 €/q en variétés à chair ferme. En variétés à chair tendre, les meilleurs prix sont donnés par le secteur horeca et les éplucheurs.

Allemagne 

Grande-Bretagne
Prix moyen AHDB : non coté par manque de volumes.
Les arrachages se poursuivent pour la plupart des régions, mais l’avancement a été freiné la semaine passée dans le nord-ouest par les pluies incessantes.

L’industrie est peu aux achats, avec des cours indicatifs la semaine passée entre 15,50 €/q (Accord, Arcade) et 22,70 €/q (Maris Piper et Sagitta). Sur les marchés du frais, les acheteurs sont couverts par contrats. Il ne se passe que peu de choses sur les marchés libres, hormis en variétés à chair ferme où on signale une bonne demande. Sur les marchés de gros, suite aux prix élevés la saison dernière, les Fish&chips shops ont réduit la taille des portions de frites et semblent continuer ainsi. On craint donc un effet négatif sur la consommation totale et sur les prix durant la prochaine saison. A l’export, la demande polonaise reste bien présente.

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)