Hay Geurts (Blauwe Bessen Platform) :

« Les prix des myrtilles néerlandaises augmentent à nouveau malgré la concurrence »

Les prix des myrtilles néerlandaises sont actuellement à la hausse. Ceci, après un plongeon en juillet. Hay Geurts, de la plate-forme Blauwe Bessen, a déclaré « Pendant les mois d'été, la Pologne, le Portugal, la Roumanie et l'Espagne sont les plus compétitifs. Ces pays ont rejoint l'UE il y a des années. »

« Ils ont depuis reçu de nombreuses subventions pour la plantation de fruits à baies, y compris les myrtilles. Cette aide a provoqué une concurrence déloyale. Leurs arbustes sont maintenant en pleine production. Nous avons le plus de problèmes avec la Pologne. Cependant, nous avons remarqué une évolution positive dans ce pays car de plus en plus de polonais consomment des myrtilles. Espérons que cela se produira également aux Pays-Bas. »

« C'est fou. Beaucoup de supermarchés néerlandais obtiennent leurs myrtilles de pays comme la Pologne et le Portugal pour le moment. Ceci, alors que la saison néerlandaise est toujours en cours. Cette pratique, bien sûr, est liée au prix. Mais cela concerne aussi certains supermarchés et entreprises d'emballage. Ils ont des ententes avec d'autres pays. Vous n’intervenez tout simplement pas », a déclaré Hay.

« C'est dommage. Les supermarchés et les consommateurs devraient être plus fiers des produits locaux. En fait, le secteur de la vente au détail devrait proposer les produits importés sur les étals uniquement si et quand les stocks de myrtilles néerlandaises sont épuisés. Cela se produit bien sûr déjà en hiver. Ce devrait également être le cas en été. Les émissions de CO2 qui peuvent être économisées sont également énormes. »

Hay n'est pas encore complètement satisfait des prix. « Ils étaient bons au début. Ils ont chuté au milieu de la saison et aujourd'hui heureusement ils se redressent. Les prix peuvent être élevés. Vous pouvez voir que nous sommes montés les uns contre les autres. Les supermarchés gagnent 12€/13€ par kg, alors que le producteur ne touche que 4 à 5 euros. »

Les détaillants ont également beaucoup d'influence sur les emballages. De plus en plus d'emballages en plastique sont boycottés. Les producteurs optent donc pour des alternatives plus durables.

« Ainsi, les emballages scellés sont maintenant une tendance aux Pays-Bas. Ils sont meilleurs pour l'environnement et conservent bien les fruits. Toutefois, les entreprises étrangères utilisent malheureusement encore pleinement les emballages en plastique dur, notamment pour le transport des myrtilles », conclut Hay.

Pour plus d'informations :
Hay Geurts
Blauwe Bessen Platform
Tél. : +31 (0) 774 64 21 60
hay@blauwebessenland.nl  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)