Charl van der Merwe – Môrester Landgoed

« Nos oignons ont été parmi les meilleurs de tous ceux expédiés vers l'Europe cette saison »

La dernière saison d'exportation a été la meilleure depuis un bon nombre d'années pour les producteurs d'oignons du Cap-Occidental, et Môrester Landgoed de Koue Bokkeveld espère que cette tendance va se poursuivre.

« Nos oignons se sont très bien vendus au Royaume-Uni et en Europe », déclare Charl van der Merwe, directeur marketing chez Môrester. « En fait, je pense que la qualité de nos oignons était l'une des meilleures parmi toutes les exportations faites vers l'Europe en provenance d'Égypte, de Nouvelle-Zélande et d'Espagne. »

« Pendant quelques années, les exportations d'oignons se sont stabilisées car les acheteurs européens se sont plutôt tournés vers la Nouvelle-Zélande, mais l'année dernière, elles ont considérablement augmenté, et je pense que les destinataires en Europe ont commencé à se rendre compte qu'ils devaient aussi se tourner vers d'autres régions et d'autres clients. »

« Nous avons reçu beaucoup de demandes de renseignements pour nos oignons et si nous en avions eu plus, nous aurions pu en vendre plus. »

Les sacs d'oignons de 1 350 kg de Môrester destinés à l'export

Leurs longues journées et leur climat estival sec, surtout de décembre à février, lorsque les bulbes mûrissent et se dessèchent, ainsi que leur altitude, expliquent la qualité exceptionnelle de leurs oignons, selon lui. La nuit, les températures se refroidissent, ce qui favorise le développement du sucre. Toutes les plantations pour la nouvelle saison ont été faites ; la récolte se déroule jusqu'à la fin décembre ou au début janvier et février.

Leur période d'exportation va de janvier à la mi-mars, une période prudente qui tient compte de la durée de conservation, mais la dernière saison d'exportation a été bien plus longue que cette période, sans aucun effet néfaste.

Ils approvisionnent le marché intérieur en oignons jusqu'en août (à droite : sacs de 10 kg pour le marché local).

Malgré le succès de la saison dernière avec les exportations européennes, il ne pense pas que les producteurs d'oignons du Koue Bokkeveld étendent leur superficie - la leur est d'environ 240 ha, dont 3 ha d'oignons rouges, le reste étant brun - car l'eau est le principal facteur limitant. Heureusement, l'hiver a été bon, avec des conditions sèches pendant la saison des semis, et il s'attend à une autre année de bonne qualité pour les oignons.

Plantation des semences d'oignons à la main
Le Koue Bokkeveld pourrait être la seule région productrice d'oignons au monde, certainement en Afrique du Sud, qui plante ses champs à la main.

« Dans notre pépinière d'oignons, nous produisons nos propres plants, en utilisant des semences de différentes entreprises, en fonction de leurs cultivars, pour les périodes de début, de milieu et de fin. Le temps de l'année où nous plantons des oignons est généralement froid, humide et venteux, avec le risque que les graines soient emportées par le vent ou ne germent pas, alors nous devons planter des plants d'oignons qui sont déjà un peu plus durs. »

L'entreprise cultive également des pommes et des poires (commercialisées par Corefruit) et des carottes, et fournit à de nombreux producteurs de fraises de l'ouest et du sud du Cap des plantes provenant de leurs pépinières de fraises.

Pour plus d'informations : 
Charl van der Merwe
Môrester Landgoed
Tél. : +27 23 316 1198
charl@morester.co.za 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)