John Van Laethem, Van Laethem :

« L'année prochaine, nous aurons deux fois plus d'herbes produites sans résidus »

Les herbes sont toujours populaires, les employés de la société belge Van Laethem constatent d'ailleurs une augmentation croissante de la demande. Cette augmentation a entraîné une belle hausse du chiffre d'affaires. « Nous développons chaque année une large gamme », déclare John Van Laethem de la société éponyme.

« Cette année, nous avons ajouté de la coriandre thaïlandaise et de l’herbe de Sainte-Barbe à notre gamme. On constate que ces produits sont très populaires. L’herbe de Sainte-Barbe est similaire au cresson, même si cette herbe n'est cependant pas cultivée dans l'eau. Elle a un goût épicé, une texture croquante et une très longue durée de conservation. »

Arnelle Moonens et John Van Laethem

« C'est notre deuxième année de culture d'herbes sous le régime sans résidus. Il y a une grande demande et les techniques de culture sont également affinées chaque année, nous allons presque pouvoir doubler nos volumes l'année prochaine. Notre gamme d’herbes cultivées sans résidus restera relativement stable au cours des deux prochaines années. Nous sommes toujours en train d’effectuer des tests avec d'autres herbes », explique John.

Van Laethem ne réduit pas seulement l'utilisation de résidus, ils essaient également de réduire la consommation de carburant. « Avec les herbes, nous sommes dans un segment de marché spécifique où vous devez offrir une valeur ajoutée à votre produit. L'Europe devient de moins en moins attrayante pour les principaux pays producteurs d'herbes. Donc, avec zéro résidu et en utilisant moins de carburant, nous pouvons faire une réelle différence. »

« Le zéro résidu est exceptionnellement à la mode dans d'autres pays européens, y compris la France. J'ai toutefois demandé à la Fédération européenne, Freshfel, d'encadrer le sans résidus.  Actuellement, il y a peu de directives et une prolifération de produits et de producteurs sans résidus. Nous devrions organiser l'agriculture sans résidus de la même façon que l'agriculture biologique. Nous aurions ainsi quelque chose à quoi nous accrocher. Nous voyons actuellement que la notion de sans résidus est très mal interprétée et que chacun définit ses propres règles », conclut M. Van Laethem.

Pour plus d’informations :
John Van Laethem
Van Laethem 
European Center 
M 27 112 Werkhuizenkaai
1000 Brussels, Belgium
info@bellaroma.eu  
www.bellaroma.eu 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)