Stefanie de Kok, Meerbuscher Kartoffelhof :

« Transition en douceur de la saison de stockage à la première campagne de pommes de terre »

Alors que les premières pommes de terre nouvelles sont déjà récoltées dans les régions septentrionales, la Rhénanie offre toujours les derniers stocks restants de la récolte de l'année dernière. Mais bientôt, les entrepôts frigorifiques de Rhénanie seront également vides, d’après Stefanie de Kok (à droite sur la photo), directrice de Meerbuscher Kartoffelhof. Selon les prévisions actuelles, l'entreprise pourra récolter les premières pommes de terre primeur de Rhénanie à la mi-juin. « Il ne reste plus que des quantités résiduelles. Nous prévoyons donc de commencer la campagne de pommes de terre primeur en douceur. »

Irrigation en continue pendant la saison
Jusqu'à il y a quelques semaines, il y avait beaucoup de précipitations, mais maintenant la sécheresse affecte les producteurs. « Nous devons également irriguer nos champs en permanence, non seulement les primeurs, mais aussi les variétés plus tardives », explique Stefanie De Kok. Cela signifie que le temps sec ne retardera guère la croissance des tubercules. « Nous allons commencer la nouvelle récolte avec les deux variétés précoces Annabelle et Nandina ; plus tard, la variété Belana sera ajoutée. Nous testons également une nouvelle variété cette année, appelée la « Lipstick ». Cette pomme de terre à la peau et la chair rouge devrait être récoltée en juillet. Nous livrerons ensuite cette pomme de terre gourmande à certains restaurateurs et marchés régionaux d'Edeka. »

Meerbuscher Kartoffelhof cultive au total huit variétés de pommes de terre sur 15 hectares, dont la nouvelle variété Lipstick (r). En plus de cela, des oignons sont également cultivés. Les produits sont commercialisés directement auprès des détaillants alimentaires régionaux ou auprès d’acteurs de la restauration.

La situation du marché semble de nouveau se stabiliser 
De manière générale, la situation du marché des pommes de terre a été particulièrement excitante au cours des deux ou trois derniers mois, selon Stefanie De Kok. « En raison des achats importants au début de la pandémie, nous avons vendu quatre à cinq fois plus que d’habitude certains jours. Bien que le secteur de la restauration ait complètement disparu avec le confinement, nous avons pu vendre beaucoup plus que d'habitude dans le commerce de détail alimentaire. Au final, nous avons eu une petite augmentation des ventes. Entre-temps, le marché s'est stabilisé dans une certaine mesure : la semaine dernière, les premiers restaurants de Rhénanie ont rouvert leurs portes. « Maintenant, reste à voir comment ce secteur d'activité se développera dans un avenir proche. »

Pommes de terre fraîches dans des sacs en papier respectueux de l'environnement. Photo : Meerbuscher Kartoffelhof

Conversion réussie vers le papier
Le Meerbuscher Kartoffelhof a été créé au tournant de l'année 2018/2019, après que Riccardo Bär et Stefanie de Kok ont repris la ferme. En 2019, la première année complète de culture, du semis à la récolte, a suivi. Dès le début, une caractéristique importante de l'entreprise était l'emballage en papier durable pour les pommes de terre fraîches de sa propre culture. « Nous sommes complètement passés du papier d'aluminium aux sacs en papier avec du coton. Au début, les consommateurs étaient un peu hésitants, mais maintenant de plus en plus de gens apprécient nos sacs en papier. »

Pour plus d’informations :
Meerbuscher Kartoffelhof UG (haftungsbeschränkt)
Stefanie de Kok
Chlodwigstr.11
40668 Meerbusch
Tél. : +49 2150 - 70 76 370 
info@meerbuscher-kartoffelhof.de   
www.meerbuscher-kartoffelhof.de     


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)