« L'interdiction des exportations de citrons turques a gravement affecté notre entreprise »

La saison des citrons a été particulière pour la Turquie, en raison de l'interdiction des exportations de citrons imposée par le gouvernement. Bien que l'interdiction ait été levée depuis, les clients avaient déjà commencé à se procurer leurs produits dans d'autres pays. Selon un exportateur turc, la saison juste avant l'arrivée du coronavirus était plus que satisfaisante. 

Il n'est pas surprenant que l'interdiction des exportations de citrons en Turquie ait été dévastatrice pour les entreprises. Mustafa Arslan, propriétaire de MDA Agro, déclare que bien que la saison n'ait pas été idéale, l'industrie peut encore se rétablir à l'avenir : « Nous avons commencé la saison du citron mi-septembre 2019 ; la saison était vraiment très bonne pour nous avant que l'interdiction des exportations ne commence. À l'heure actuelle, nous augmentons le volume des exportations de citrons chaque semaine et nous avons commencé à emballer les citrons de haute qualité de la variété Lamas premium à la mi-avril, à partir des entrepôts, ces citrons premium étant récoltés en novembre, décembre et janvier. L'interdiction d'exporter des citrons a eu de graves conséquences sur notre activité, mais le gouvernement avait également de bonnes raisons de prendre cette décision. Il a en effet empêché d'énormes hausses de prix. Le premier jour, nos clients étaient en colère et ils ne comprenaient pas notre position, ce qui nous a fait perdre une partie de notre bonne réputation en général. Les prix ont beaucoup baissé, les agriculteurs et les commerçants locaux ont subi de grosses pertes, mais pour l'instant, tous ces problèmes sont résolus. Nous attendons avec impatience la nouvelle saison pour pouvoir de nouveau approvisionner nos partenaires sans problème. Pour l'instant, tous nos clients comprennent très bien notre situation et nous ne prévoyons donc pas de problème de commercialisation pour la prochaine saison en Turquie ».

Certains clients étaient vraiment déçus par les exportateurs de citrons turcs, ne sachant pas exactement quelle était la situation. Arslan a compris leur déception et s'est efforcé depuis lors de gagner à nouveau la confiance de ces importants clients. « Il y a trois semaines, le gouvernement nous a permis d'exporter de nouveau des citrons, mais il y avait une limite aux quantités que les entreprises pouvaient exporter : 100 tonnes par entreprise et au total 10 000 tonnes seulement. Nos partenaires étaient tellement en colère, et à juste titre, que comme nous avons des accords, ils ont à leur tour des accords sur les marchés, etc. Mais il leur a fallu un certain temps pour voir ce qui s'est réellement passé en Turquie, et ils voient maintenant que nous n'avons rien à reprocher à cette interdiction. Nous sommes néanmoins très désolés de la façon dont les choses se sont déroulées. En tant que MDA, nous allons mener une nouvelle campagne de marketing avec nos partenaires pour les citrons à prix coûtant en début de saison afin de récupérer l'infamie des derniers mois à laquelle nous avons dû faire face ».

Arslan souligne qu'une interdiction plus courte n'aurait pas changé le résultat, car les clients devaient faire des efforts pour aller chercher leurs citrons ailleurs pendant l'interdiction turque : « MDA a exporté environ 8 000 tonnes cette saison, de septembre à fin mars. Nous avons dû fermer la saison plus tôt en raison des mesures du covid-19. Les citrons représentent 60 % du volume total de nos exportations. L'interdiction des exportations de citrons a donc gravement affecté notre entreprise. Notre capacité diminue beaucoup par rapport aux saisons précédentes, mais nous espérons régler tous ces problèmes la saison prochaine. En même temps, la demande n'est pas suffisante, car l'Argentine et l'Afrique du Sud ont déjà commencé leur saison. La saison dernière, nous avions une demande plus importante des Balkans et des pays d'Europe de l'Est, mais cette saison, l'interdiction a également signifié que les entreprises devaient se procurer leurs citrons dans les autres pays. Même si le gouvernement nous avait permis d'exporter de nouveau peu de temps après, rien n'aurait changé de manière positive. En avril, nous avions déjà perdu les marchés », conclut-il.

Pour plus d'informations : 
Mustafa Arslan
MDA Agricultural Products
Cell. : +90 541 348 39 09
mustafa@mda-agro.com  
www.mda-agro.com  


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)