L'Égypte augmente les volumes en fonction de la demande

« Les oignons de printemps sont de plus en plus populaires »

La saison des oignons de printemps égyptiens est en cours depuis environ un mois maintenant, avec une légère avance. La demande d'oignons a augmenté au cours des dernières années, tout comme la production. Bien que les prix soient stables pour la plupart, une pénurie peut survenir au cours de la saison.

Pour l'instant, la saison n'en est qu'à ses débuts, explique Nora Mohamed, responsable des ventes pour l'exportateur égyptien Delta Agriculture Development. « Nous commençons habituellement la saison des oignons de printemps d'octobre à juin, mais cette saison, nous avons commencé la récolte un peu plus tôt, à partir de la mi-septembre, car nous nous attendions à une demande précoce sur le marché. Nous cultivons nos oignons sur une superficie totale de 2 200 acres dans nos fermes, situées sur la route du désert d'Ismailia et la route du désert d'Alexandrie. Les oignons de printemps sont de plus en plus populaires. Les consommateurs sont également davantage conscients des propriétés bénéfiques des oignons de printemps, ce qui a entraîné une augmentation de la demande totale, même s'il s'agit d'un produit dont la demande est stable depuis maintenant plusieurs années ».

Les conditions météorologiques pour la saison en cours ont été relativement bonnes, mais Delta avait anticipé un scénario pire en augmentant la production. « Les oignons de printemps sont relativement faciles à cultiver et ne prennent que quelques mois pour arriver à maturité, ils ont besoin de plein soleil et d'un sol fertile bien cultivé. Des changements climatiques extrêmes, comme des températures très chaudes en été ou de fortes pluies et des températures très basses en hiver, peuvent affecter les oignons de printemps et peuvent même provoquer certaines maladies. Cependant, nous avons prévu de disposer de beaucoup d'oignons de printemps, dépassant la demande prévue, pour éviter tout problème de production et continuer à fournir nos clients à temps ».

Selon Nora Mohamed, l'année 2020 a été une année difficile. Il s'agit avant tout de la pandémie. Delta a pris des précautions pour protéger ses travailleurs. « Naturellement, l'un des plus grands défis auxquels nous avons été confrontés cette année est le Covid-19, car nous avons dû maintenir le flux de travail comme prévu tout en prenant toutes les mesures de précaution pour maintenir la sécurité des travailleurs. Nous avons pris des précautions extrêmes et augmenté notre équipe de sécurité et de qualité, en plus de notre souci permanent de suivre les normes internationales de qualité et de sécurité », a expliqué Mohamed. Heureusement, le prix de leurs produits est resté stable pour la plupart des années passées : « Le prix des oignons verts est assez stable, sauf pendant certaines périodes où il y a une grave pénurie des quantités offertes. Cela signifie que les prix augmentent, mais malgré cette augmentation, nous respectons les prix convenus, car nous travaillons avec des contrats avec nos clients pour des programmes fixes. Cela signifie que tout le monde est en sécurité ».

L'avenir est prometteur pour Delta, qui augmente sa production et tente d'obtenir une plus grande part de marché dans divers pays européens. Les marchés français et belge semblent intéressants à pénétrer. « L'année dernière, nous avons exporté 27 millions de bottes d'oignons de printemps, et nous avons prévu d'en exporter 45,5 millions au cours de la prochaine saison. Pour y parvenir, nous avons augmenté nos terres cultivées et nos installations pour répondre à la demande des clients. Nous exportons principalement vers le marché allemand car c'est lui qui absorbe la plus grande partie de notre volume de production. Le Royaume-Uni vient en deuxième position, mais nous cherchons à augmenter le volume de nos exportations vers le Royaume-Uni. L'objectif est de mettre en place des contrats avec les principaux importateurs, en plus de notre travail continu pour améliorer la qualité de nos produits et de nos installations afin qu'ils correspondent aux normes du marché européen. Les Pays-Bas occupent la troisième place, mais nous prévoyons une augmentation des volumes d'exportation la saison prochaine, car les importateurs néerlandais manifestent un intérêt croissant. Nous cherchons à accroître notre part sur les marchés actuels parallèlement à nos efforts pour augmenter la capacité de production. Nous prévoyons également d'être présents sur les marchés français et belge ».

Pour plus d'informations :
Nora Mohamed
Delta Agriculture Development
Tél. : +(20)1022942423
nora@deltaagriculture.com   
www.deltaagriculture.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)