Pourquoi un kilo de bananes est-il beaucoup moins cher en Allemagne qu'un kilo de pommes ?

La récente décision unilatérale de la chaîne de supermarchés allemande ALDI de baisser le prix d'achat du carton de bananes d'ici 2021 n'a pas été bien reçue. Le rejet est unanime de la part des producteurs et exportateurs de bananes d'Amérique latine, y compris le Cluster bananier équatorien ; l'Association des producteurs indépendants de bananes du Guatemala ; l'Association des producteurs nationaux de bananes du Honduras, l'Association des producteurs de bananes de Colombie, l'Association des producteurs de bananes du Magdalena et de La Guajira, également de Colombie, et la Corporation nationale de la banane et l'Association des producteurs de bananes du Costa Rica.

Les producteurs de bananes d'Amérique latine affirment que continuer à réduire le prix de ce fruit (le moins cher du monde pour les consommateurs) compromet leurs chances de satisfaire aux exigences que le détaillant allemand lui-même leur impose, en termes de durabilité environnementale, sociale et économique. Surtout à un moment aussi critique que celui de la crise sanitaire et économique provoquée par l'actuelle pandémie de COVID-19.

Compte tenu du pouvoir d'achat conféré par son contrat, le plus important d'Europe, ALDI détermine le prix des bananes, fixant le prix de référence pour tous les autres détaillants, rapporte Pedro Morazán, un économiste d'origine hondurienne de l'Institut allemand pour l'économie SÜDWIND.

Selon l'ONG britannique Banana Link, qui œuvre pour un commerce équitable et durable des bananes et des ananas, le supermarché européen a proposé d'acheter la boîte de 18 kg de ce fruit, qui ne coûte aujourd'hui que 12,41 euros, pour seulement 11,33 euros. Cela permet à un kilo de bananes d'Amérique latine d'être beaucoup moins cher en Allemagne qu'un kilo de pommes.

L'histoire se répète
Il y avait déjà eu une protestation similaire des producteurs de bananes d'Amérique latine contre le prix du contrat annuel d'ALDI pour 2019, qui s'est alors engagé à « écouter et apprendre », pour promouvoir une industrie bananière plus durable, rappelle Banana Link. Mais alors que le prix de 12,41 euros pour une boîte standard de bananes que la société a fixé à ses fournisseurs pour 2020 a inversé la réduction de 54 cents de 2019, le plan pour 2021 réduit le prix par boîte de 1,08 euro.

« Les producteurs ont fait de gros efforts financiers pour que 99 % des exploitations soient certifiées et pour fournir un fruit produit de manière écologique tout en tenant compte des besoins des travailleurs », a déclaré la société costaricaine Corbana en 2018. Et ils ont lancé un avertissement : « Cette grande menace obligera les pays producteurs de bananes d'Amérique latine, qui fournissent 75 % des bananes importées par l'Union européenne, à s'unir en un bloc unifié ». Deux ans plus tard, les producteurs et les exportateurs sont confrontés au même défi.

 

Source : dw.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)