Adriana Chelli, Les Herbes du Roussillon :

« Pendant cette période d’incertitude, nous nous recentrons sur la production et sur les valeurs de sécurité alimentaire »

« C’est un moment qui constitue un défi pour nous, comme c’est le cas pour tout le monde », rapporte Adriana Chelli de l’entreprise Les Herbes du Roussillon. « Bien sûr nous avons la chance de travailler malgré le manque de visibilité, comme tous les acteurs du secteur alimentaire. »

La demande de la part des clients qui travaillent avec la restauration hors domicile est quasiment à l’arrêt. Mais la demande des GMS reste forte. « Nous continuons donc à produire et à préparer le futur. Le secteur fait preuve de très bonne volonté, tous les marchés du frais confondus. »

Les Herbes du Roussillon profite de ce moment pour se recentrer sur certaines valeurs. « Le marché met un accent très fort sur la sécurité alimentaire. Nous avons une filiale bio, nous sommes certifiés Global GAP et IFS Food et nous sommes en cours d’obtention de la certification HVE. Nous avons à cœur de privilégier le désherbage mécanique plutôt que le désherbage par voie chimique. De plus, nous accordons une importance particulière à la suppression du plastique dans nos emballages ainsi que dans nos méthodes de production. »

D’autre part le packaging fait l’objet de nombreux défis. « En ce moment notre clientèle a une double exigence. D’un côté, elle est en attente d’emballages qui sont de plus en plus sécurisants en termes d’hygiène, surtout en période de crise sanitaire. D’autre part, ils exigent la suppression du plastique. Après la crise sanitaire il y aura très probablement une demande grandissante pour les emballages éco-compatibles, En ce qui concerne les herbes aromatiques il y a plusieurs difficultés techniques à résoudre. Nos fournisseurs d’emballages sont en pleine évolution. Les exigences sont multiples : il faut que l’emballage soit résistant à l’humidité, qu’il offre une bonne présentation du produit, qu’il conserve, qu’il soit respirant et qu’il soit compatible avec les machines existantes. De plus, il faut que le coût soit acceptable pour le client final. Le coût d’un packaging alternatif au plastique est de plus en plus raisonnable, mais c’est toujours cher. »


Adriana Chelli au medFEL 2019

Pour plus d’informations :
Adriana Chelli
Les Herbes du Roussillon
Tél. : +33 (0)4 68 81 61 03
adriana@lesherbesduroussillon.com  
www.lesherbesduroussillon.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)