Martin Wöhlcke, Westhof Bio :

« La demande en brocoli bio ne peut être entièrement couverte »

A la ferme Westhof dans le Schleswig-Holstein en Allemagne, la récolte de brocoli bat son plein. La saison se déroule normalement, explique Martin Wöhlcke, du service commercial de l'entreprise : « Nous assistons au déroulement normal de la saison. Les prix sont bons, au même niveau que les années précédentes.  Malheureusement, la demande accrue du marché ne peut pas encore être entièrement couverte en raison de la superficie limitée dont nous disposons. Nous espérons pouvoir obtenir plus de culture ou plus d'espace d'achat pour la prochaine saison en 2020. Pour le reste de la saison 2019, rien de particulier n'est attendu pour le moment. »

Alors que certaines régions d'Allemagne ont dû faire face à la chaleur, le district de Dithmarschen a connu des conditions climatiques moins extrêmes : « Nous n'avons eu que quelques jours de chaleur extrême, donc nous ne constatons pour l'instant pratiquement aucun impact sur les légumes. » Toutefois, les conditions météorologiques extrêmes associées aux changements climatiques sont de plus en plus préoccupantes dans la Westhof. « Bien que les sols marécageux nous procurent un avantage par rapport à de nombreux autres sites, en raison de leur relativement bonne rétention hydrique pendant les périodes de sécheresse, l'année 2018 a été une année désastreuse pour nous. C'est pourquoi nous avons ajouté un second système d'irrigation pour nos cultures. » Le producteur sait par expérience que le Westhof est plus susceptible de connaître des conditions climatiques extrêmes, comme des périodes très humides. Même la grêle peut être la cause de grandes difficultés.

« À l'ère des superaliments, le brocoli est devenu un favori parmi les consommateurs modernes. En dehors de cela, les choux-fleurs sont aussi très en vogue. Les proportions de brocoli et de chou-fleur sont constantes », affirme le porte-parole de l'entreprise. Les variétés « exotiques » comme le Romanesco, le mini-brocoli ou le chou-fleur coloré sont encore des produits de niche qui ne se sont pas encore totalement installés dans le secteur bio.

Dithmarschen est connue pour sa culture du chou, mais ce dernier en particulier est sous pression depuis des années, avec des prix très bas : « Nous n'achetons que des choux comme le chou blanc et le chou rouge auprès d'agriculteurs sous contrat, de sorte que la récolte commence un peu lentement, alors que la demande diminue encore chaque année, car les consommateurs préfèrent les produits traités. »

En plus du brocoli et du chou-fleur, d'autres cultures biologiques extérieures sont récoltées à cette époque : « Actuellement, les carottes et le chou frisé nous tiennent occupés. Dans deux à trois semaines, nous devrions pouvoir récolter les premiers volumes de maïs sucré et de betteraves. »

Innovations techniques
Un autre projet de l'entreprise est le développement d'un robot autonome à champ ouvert. Il est programmé pour distinguer les légumes des mauvaises herbes indésirables - et pour les enlever huit fois plus vite qu'à la main. Le projet a été lancé par Rainer Carstens, directeur général, en collaboration avec la Haute école spécialisée de la côte ouest (FHW) à Heide. Tout en évoquant le désherbant automatisé, il aborde le problème de la pénurie de main-d'œuvre dans l'agriculture : « Il devient de plus en plus difficile de trouver assez de personnel pour le travail sur le terrain. »

Pour plus d'informations :
Martin Wöhlcke
Westhof Bio-Gemüse GmbH & Co. KG
Zum Westhof 6
D-25764 Friedrichsgabekoog
Tél. : +49 4839-9535-26
m.woehlcke@westhof-bio.de
www.westhof-biohandel.de


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)