Les supermarchés pris d'assaut

Coronavirus en Italie : prenez des précautions mais évitez la psychose

En Italie, plus de 220 personnes ont été infectées par le coronavirus. Jusqu'à présent, sept personnes sont décédées. L’Italie est le premier pays en Europe et le troisième au monde en terme de vitesse de progression du Covid-19, le virus qui se propage partout dans le monde depuis le début de l'année. À l'heure actuelle, la Lombardie, la Vénétie, l'Émilie-Romagne, le Latium et le Piémont sont les régions concernées. Rien qu'en Lombardie, plus d'une centaine de personnes sont concernées. Trois cas de coronavirus ont également été confirmés dans la province du Trentin et de nouveaux cas sont aussi confirmés à Florence et à Palerme.

En début de semaine, la police a installé des postes de contrôle autour des villes mises en quarantaine dans le nord de l'Italie et les résidents ont fait le plein de nourriture. Le pays est devenu le foyer de l'épidémie en Europe et la crainte que le virus franchisse les frontières se fait sentir. 

Photo : Monica Montalti

Parallèlement à l'augmentation du nombre de contagions, l'inquiétude monte également, avec le risque d'une psychose générale. Dans les zones touchées, comme Casalpusterlengo, les clients s'accumulent, provoquant de longues files d'attente dans les supermarchés. Tous les clients doivent porter des masques. 

Mais aussi, dans d'autres villes des régions où le Coronavirus a été détecté, les supermarchés subissent un véritable assaut. À Milan (vidéo ci-dessous), Piacenza mais aussi Vignola et Cesena, les stocks de pain en sachet, de lait, d’eau et de fruits et légumes sont épuisés.

Tous les marchés de gros en Italie restent ouverts. Les rapports sur les structures fermées sont totalement infondés, même dans les régions les plus touchées par le coronavirus. 

Italmercati et Fedagromercati suivent l'évolution de la situation et ils sont en contact permanent avec la Protection Civile. « Jusqu'à présent, l'activité commerciale est restée stable, sans ralentissement significatif, mais les gens sont clairement inquiets pour les prochains jours. L'important est également d'éviter les décisions précipitées telles que la fermeture des marchés, car les produits qui y sont vendus sont sûrs. »

Photo : Stefano Malagoli 

Le coronavirus a commencé à affecter l'économie nationale, mais il pourrait avoir un impact positif sur les ventes de produits frais. Contraints de rester à la maison, les gens consommeront plus de fruits et légumes.

Des commandes de pommes de terre de la région de la Vénétie ont triplé pour une entreprise.

A contrario, une entreprise de Basilicate a déclaré : « À une époque où la demande de fraises est normalement très élevée, les commandes ont été divisées par deux, voire annulées en raison de la propagation du Coronavirus ».

« Nous avons eu des problèmes avec quelques plateformes dans les municipalités considérées comme foyers d'urgence. Plusieurs lots de notre produit ont été détournés vers d'autres plateformes, tandis que certains ont été bloqués. C'est une situation que nous vivons au jour le jour. Nous devons attendre et voir ce qui se passe », explique un directeur général d'une entreprise en Calabre.

Le virus affecte également le secteur des transports. Les sociétés de logistique commencent à avoir des problèmes pour garantir les livraisons avec un impact économique sur les coûts d'exploitation.

Bien que les activités des aéroports se poursuivent, la Croatie, la Hongrie et l'Irlande ont déconseillé les voyageurs de se rendre dans les zones touchées et les Italiens voyageant à l'étranger ont commencé à ressentir les effets d'une répression. Le blocus des trains entre l'Italie et l'Autriche a été levé. La Roumanie a mis en quarantaine des citoyens arrivant de Lombardie et de Vénétie.


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)