Les grossistes allemands ne ressentent pas encore les effets du coronavirus

« Le virus joue plus un rôle dans la tête des gens que dans la réalité »

Le coronavirus a désormais une emprise ferme sur le secteur alimentaire allemand, en particulier le commerce des aliments frais. Ces dernières semaines, plusieurs cas isolés ont été détectés dans le nord de l'Italie. Dans le cadre des activités quotidiennes, les effets n’ont été ressentis jusqu’à présent que dans des cas isolés, selon une enquête auprès de détaillants spécialisés réalisée par FreshPlaza.de.

Cologne : « Légère dégradation pour le secteur de la restauration »
Aucune conséquence majeure n'a encore été ressentie sur le marché de gros de Cologne. Comme d'habitude, il y a eu une brève augmentation des ventes lors du carnaval, mais maintenant les ventes sont un peu plus lentes, selon un acheteur et vendeur d'une entreprise de vente en gros. Mais ce n'est pas nécessairement lié au virus. « Bien sûr, il y a parfois de petits problèmes d'approvisionnements pour des produits du nord de l'Italie, mais je ne vois pas de retard sérieux à venir. En dehors de cela, ceux qui livrent dans les restaurants sont plus susceptibles d'avoir un problème, mais les achats normaux dans les supermarchés restent comme d'habitude. »

À gauche : vue du marché de gros de Cologne
À droite : forte activité dans le marché de gros de Munich

Munich : « Les activités quotidiennes se poursuivent normalement »
À Munich, il existe traditionnellement un grand nombre d'importateurs et de grossistes spécialisés dans le commerce de produits frais italiens. Néanmoins, les conséquences du virus n'ont jusqu'à présent guère été ressenties, comme le confirme le propriétaire d'une agence. « Nous ne voyons rien d’anormal, les activités quotidiennes se poursuivent normalement. Bien que nous soyons un peu plus en contact avec les fournisseurs et les clients par téléphone. Le virus est plus dans la tête des gens que dans la réalité. La situation actuelle n'aura peut-être qu'un impact sur la rentabilité générale des consommateurs ou sur le pouvoir d'achat. Vous aurez toujours besoin de manger et il y aura toujours des fruits et légumes de disponibles. »

Hesse : « Le coronavirus a une influence évidente sur les opérations internes »
Bien que le marché de gros n'ait jusqu'à présent rencontré aucun problème majeur, le virus a déjà eu un impact sur les processus internes de l'entreprise, commente un grossiste indépendant à Kassel. « Nous n'autorisons aucun fournisseur extérieur à entrer dans notre hall afin d'exclure autant que possible les risques. Il n'y a pas encore eu de personnes infectées dans les environs immédiats, mais les zones touchées ne sont pas si éloignées de nous non plus. J'ai déjà entendu dire que certaines entreprises ont même des personnes en combinaison complète avec des lunettes de protection dans les zones de réception des marchandises », explique le principal distributeur qui livre ses marchandises dans un rayon d'environ 250 km.

En dehors de cela, ils essaient de mettre en œuvre les rapports et les lignes directrices préventives de la Fruit Trade Association (DFHV) et de l'Institut Robert Koch le plus rapidement possible. En moyenne, des séances d'information sur le coronavirus ont lieu quatre fois par semaine. « Le virus n'a actuellement aucune influence sur les délais de livraison, les ventes ou même les délais de livraison en provenance d'Italie et d'ailleurs. Je suis néanmoins convaincu que la situation va changer dans les prochains jours ou les prochaines semaines. Il pourrait y avoir des blocages, en particulier pour les produits des régions du nord de l'Italie, telles que le Tyrol du Sud et Vérone. Mais pour le moment, il ne s’agit que d’hypothèses. »

 

 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)