Les Producteurs Prince de Bretagne créent leur charte d’engagements

Derrière la marque Prince de Bretagne, on retrouve 2 000 producteurs de légumes situés dans le nord de la Bretagne et 147 types de légumes différents. A l’occasion de la Fruit Logistica, ce leader de la production de légumes frais en Europe a présenté son nouveau Rapport du Développement Durable RSE. « Ce rapport s’appuie sur une charte de dix engagements en faveur du développement durable, qui a été rédigée par les producteurs eux-mêmes », ajoute Marie-Amélie Lacroix, chef de produits chez Prince de Bretagne.

Marie-Amélie Lacroix

« Préoccupés par les scandales alimentaires et soucieux de préserver l’image des agriculteurs, les producteurs Prince de Bretagne ont souhaité prendre la parole pour présenter toutes les actions qu’ils mettent en œuvre au quotidien en faveur des trois piliers du Développement Durable : préservation de l’environnement, progrès social et maintien d’une économie locale et solidaire. »

« En 2017, toutes les parties prenantes de la filière légumière bretonne se sont réunies sur une période de 6 mois. Les producteurs, les stations expérimentales, la chambre d’agriculture et les fournisseurs ont réfléchi ensemble à la question suivante : que signifie être producteur de légumes frais aujourd’hui au sein de la filière Prince de Bretagne ? Ils sont arrivés à une charte de 10 engagements qui constitue le socle de leur nouveau Rapport du Développement Durable RSE 2018. »

« Avec la signature « Défendons le goût du frais », le cahier des charges Prince de Bretagne garantit au consommateur des légumes d’une grande fraîcheur : majoritairement récoltés à la main et livrés en station de conditionnement dès la fin de la récolte, ils sont soumis à un agréage avant d’être mis en vente. La qualité des légumes commercialisés sous la marque Prince de Bretagne, gage de saveur et de santé, fait la fierté des producteurs Prince de Bretagne. »

« En termes d’organisation économique, la filière Prince de Bretagne fait figure d’exception. Ici, les producteurs décident. À la fois indépendants et solidaires, 439 des 2000 producteurs Prince de Bretagne ont des responsabilités dans la filière et participent activement aux décisions. »

De nombreuses actions sont également mises en œuvre pour renforcer l’attractivité du métier d’agriculteur, une condition indispensable pour maintenir le tissu économique local. « Nous avons estimé à 27 000 le nombre d’emplois directs et indirects engendrés par la production des légumes Prince de Bretagne dans la région. Il faut absolument maintenir notre activité », ajoute Marie-Amélie.

Bien sûr, en tant qu’agriculteurs, la préservation de l’environnement est un enjeu fondamental pour les producteurs Prince de Bretagne. L’agroécologie fait partie des fondements de leurs pratiques agricoles, pratiques qu’ils remettent constamment en question pour préserver cette terre qui les fait vivre et qu’ils lègueront à leurs enfants. Ils s’appuient notamment sur des échanges de bonnes pratiques entre producteurs, et surtout sur celles développées par les producteurs de légumes bios.

« Chez Prince de Bretagne, la production conventionnelle de légumes n’a jamais été en contradiction avec l’agriculture biologique. Ces deux agricultures sont complémentaires et nous avons d’ailleurs célébré, en 2017, les 20 ans de notre section bio. Une section qui ne cesse de se développer, avec 20 000 tonnes de légumes bios produits par an, 55 producteurs certifiés bio et 22 en conversion. »

« Autre exemple des démarches entreprises pour améliorer constamment nos pratiques agricoles : les producteurs de tomates Prince de Bretagne ont créé cette année le label « 100% Nature et Saveurs ». Ce label est un engagement de moyen et de résultat créé par les producteurs eux-mêmes : ils s’engagent à n’utiliser aucun traitement de pesticides de synthèse pendant la culture et à vérifier l’absence de résidus dans le produit fini grâce à des analyses sur plus de 240 molécules, le tout réalisé par un laboratoire indépendant. C’est le cahier des charges le plus strict du marché », explique Marie-Amélie. « À terme, il n’est pas exclu que cette démarche soit mise en place sur d’autres productions. Nous proposons plus de 147 types de légumes différents, il y a de quoi faire. »

Les principaux légumes produits par les producteurs Prince de Bretagne sont le chou-fleur, l’artichaut, la tomate et l’échalote. Actuellement, la plus grande partie est commercialisée en France et dans les pays européens limitrophes.

Pour plus d’informations :
Prince de Bretagne
marie.amelie.lacroix@princedebretagne.com  
www.princedebretagne.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)