L'introduction par étapes des frontières avec le Royaume-Uni prévue pour 2021

Pas de prolongation des négociations du Brexit ; contrôles aux frontières en 2021 pour les exportations vers le Royaume-Uni

Quoi qu'il arrive, le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 1er janvier 2021. Michael Gove, ministre britannique, l'a annoncé sur Twitter. Les pourparlers entre le Royaume-Uni et l'UE ont été extrêmement difficiles jusqu'à présent et il est nécessaire de déterminer avant le 1er juillet 2020 s'il y aura ou non une prolongation des négociations. Le Royaume-Uni a maintenant abandonné cette option de prolongation. Un accord doit donc être conclu dans les mois à venir, sinon le scénario du « no-deal » suivra. Aujourd'hui, une nouvelle consultation entre Boris Johnson et la délégation européenne sur la manière de procéder dans les négociations aura lieu. Selon un porte-parole du gouvernement britannique, les deux parties ont également décidé d'organiser des cycles de négociations intenses en juillet.

Je viens de présider une réunion constructive du comité mixte de l'UE avec @MarosSefcovic

J'ai officiellement confirmé que le Royaume-Uni ne prolongera pas la période de transition et le moment de la prolongation est maintenant passé. Le 1er janvier 2021, nous reprendrons le contrôle et retrouverons notre indépendance politique et économique pic.twitter.com/nZjNpez8LI

- Michael Gove (@michaelgove) 12 juin, 2020

Contrôles aux frontières
Selon M. Gove, après la période de transition, le Royaume-Uni se retrouvera en dehors du marché intérieur et de l'union douanière. « Nous serons prêts pour les contrôles douaniers et juridiques », a déclaré M. Gove dans un discours lundi. Les Britanniques ont annoncé que les contrôles aux frontières seront introduits par étapes pour permettre aux entreprises touchées par la crise du coronavirus de se préparer. Ces étapes se dérouleront jusqu'en juillet 2021, date à laquelle des contrôles stricts aux frontières seront mis en place pour les produits européens.

En février, Michael Gove a déclaré que les importations en provenance de l'UE devraient être soumises aux mêmes contrôles que les produits provenant du reste du monde. Toutefois, selon le Financial Times, le gouvernement prévoit de mener temporairement une politique plus indulgente à l'égard des marchandises européennes arrivant dans les ports britanniques, qu'un accord commercial ait été conclu ou non.

Les experts avertissent qu'une telle approche pourrait avoir des conséquences sur les importations en provenance de l'extérieur de l'UE. David Henig, du Centre européen d'économie politique internationale, affirme que toute décision visant à assouplir les contrôles sur les marchandises de l'UE devrait également s'appliquer aux marchandises provenant d'autres parties du monde. « Si aucun accord n'est conclu avec l'UE, alors nous devrions traiter les importations comme celles des autres membres de l'OMS », a déclaré M. Henig dans un post sur les réseaux sociaux.

« Les importateurs, les exportateurs et les transporteurs ne peuvent plus attendre et devront se préparer aux conséquences du Brexit », déclare Ronald Hoekstra de CSI Fresh.



Source : gov.uk, NU.nl, news.sky.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)