Les saisonniers agricoles soupçonnés de propager le coronavirus en Espagne

Face à la recrudescence de foyers infectieux, les autorités catalanes estiment que la responsabilité revient aux 20 000 à 30 000 personnes venues des quatre coins d’Espagne pour la cueillette des fruits.

La région de Lérida, à 150 kilomètres à l’Ouest de Barcelone, est entrée dans un nouveau confinement. Près de 160 000 habitants sont contraints de rester chez eux pendant au moins une quinzaine de jours. En effet, plus de 400 cas positifs au coronavirus ont été recensés dans la zone, soit dix fois plus que dans le reste de la Catalogne.

Pour Marti Anglada, porte parole de l’administration de Barcelone, ce phénomène serait lié à l'arrivée massive dans la région de 20 000 à 30 000 travailleurs saisonniers pour la récolte des pommes, des poires et des pêches.

Ces travailleurs, avec ou sans papiers et payés entre 3 et 6 euros de l’heure, sont abrités dans un grand hangar où ils dorment sur des lits de camp et prennent leur douche dans des préfabriqués. Leurs conditions de vie ne peuvent empêcher une certaine promiscuité favorable à la diffusion du virus.

Certains travailleurs prennent tout de même des précautions, tel Ahmed, un Marocain d’une cinquantaine d’années : « c'est un virus, il est mortel, c'est très dangereux. Quand ils m'ont dit que je pouvais prendre ma douche avec eux, je leur ai dit, non, non, non. Je préfère la rivière. Les Espagnols ne viennent pas ici pour nous faire des tests. Moi, je veux être testé. Nous sommes abandonnés ici », confie-t-il.

Afin d’encadrer et prévenir une recrudescence du virus, des médiateurs ont été engagés pour communiquer avec les travailleurs. Mais leur tâche s'avère compliquée par le manque de coopération de certains : « il y a beaucoup de migrants ici. Le problème que nous rencontrons, c’est que quand nous venons les informer qu’ils sont porteurs du Covid, ils ne l’acceptent pas et ils s’enfuient. Et souvent, la police doit intervenir », explique l’un d’eux.

Le problème pourrait par la suite se déplacer plus au sud, à Valence, où des milliers de saisonniers sont attendus pour la récolte des oranges.

 


Source : franceinter.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)