Espagne : 26 entreprises d'Almeria font l'objet d'une enquête pour avoir réétiqueté des produits en provenance du Maroc

À Almeria, 26 entreprises ont fait l'objet d'une enquête, accusée d'avoir fraudé les consommateurs en commercialisant des fruits et légumes importés du Maroc comme étant cultivés en Espagne depuis 2019. Jusqu'à présent, 10 entreprises, reconnues coupables de cette pratique, ont été condamnées. Des entreprises espagnoles ont profité de la main-d'œuvre moins chère au Maroc pour importer des produits à bas prix en Espagne avant de les commercialiser comme étant cultivés en Espagne et de les vendre à des prix plus élevés.

Le Maroc n'est autorisé à exporter qu'une certaine quantité de produits vers l'Espagne chaque année. Les entreprises qui réétiquettent des aliments marocains en produits espagnols sont susceptibles de violer également les réglementations relatives aux quotas de produits marocains autorisés à être vendus en Espagne.

Les fonctionnaires inspectent régulièrement les produits en provenance de pays non membres de l'UE, y compris le Maroc, depuis 2019, à la suite d'allégations en 2017 et 2018 concernant diverses entreprises basées à Almeria qui vendaient des produits nord-africains moins chers comme étant espagnols.

Au total, 226 inspections ont été réalisées en 2019 et 267 autres en 2020, tandis que cette année, 179 autres ont été effectuées. Ces contrôles ont donné lieu à la réalisation de 26 enquêtes, dont deux en 2019, 11 en 2020 et 13 en 2021, et 10 amendes ont été appliquées.


Source : spanishnewstoday.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)