BLE - Rapport hebdomadaire 16/22

« La demande de fraises pourrait être satisfaite sans difficulté »

Les fraises italiennes, espagnoles, grecques et néerlandaises ont été majoritaires. Les livraisons nationales et belges supplémentaires sont devenues plus manifestes. À Cologne, des importations du Portugal étaient également disponibles. Les fruits en provenance d'Espagne n'étaient pas toujours convaincants en termes de qualité, ce qui a naturellement entraîné une baisse des prix. Globalement, la demande a quelque peu diminué après Pâques. Bien que, dans l'ensemble, la disponibilité ait été limitée, la demande a été satisfaite sans difficulté. La majorité des prix ont été orientés à la baisse. Même les offres organoleptiques très alléchantes n'ont pas toujours pu éviter les baisses de prix. Ce n'est que vers le week-end que les possibilités offertes se sont améliorées par endroits, mais cela n'a pas eu d'effet fondamental sur les prix.

Pommes
Les lots européens, et en particulier allemands, ont encore prédominé. Leur disponibilité s'est souvent harmonisée avec les options de vente. À Hambourg, les produits de l'hémisphère sud étaient toujours absents.

Poires
En ce qui concerne les expéditions sud-africaines, l'importance des Williams Christ et Rosemarie a diminué, tandis que celle des Packham's Triumph et Abate Fetel a augmenté. Les premières Flamingo sont apparues à Hambourg. La variété Abate Fetel provenait principalement du Chili, la Williams Christ d'Argentine.

Raisins de table
L'assortiment se composait d'une dominante sud-africaine ainsi que d'importations complémentaires chiliennes, péruviennes et indiennes. Bien que l'offre soit un peu limitée, elle était suffisante pour répondre à la demande.

Citrons
Les caractéristiques organoleptiques du Primofiori espagnol prédominant et de l'Enterdonato turc complémentaire étaient en général bonnes. L'offre et la demande se sont souvent équilibrées.

Bananes
Les vacances de Pâques ont évidemment limité les ventes. Mais l'offre s'est suffisamment adaptée à la nouvelle situation pour que, dans l'ensemble, il n'y ait pas de changements significatifs au niveau des prix.

Chou-fleur
La prédominance de l'offre française a semblé s'atténuer quelque peu. En revanche, la présence des produits nationaux a augmenté. La demande a été assez bonne et a pu être satisfaite sans problème.

Laitue
La laitue Iceberg provient exclusivement d'Espagne. Cela se traduit par une disponibilité évidemment limitée. Par conséquent, la demande n'a pas pu être entièrement satisfaite. Par conséquent, les prix ont augmenté, parfois assez fortement. À Francfort, les gens ont payé jusqu'à 22 € par caisse de 10 pièces.

Concombres
Les expéditions néerlandaises, belges et nationales sont devenues plus fréquentes. La demande n'a pas pu suivre. Les prix se sont déplacés à la baisse, parfois très fortement. À Hambourg, par exemple, les prix de certaines catégories ont été divisés par deux.

Tomates
Des expéditions ont été effectuées de Turquie, des Pays-Bas, d'Italie, de Belgique et d'Espagne. L'offre s'est sensiblement accrue, surtout en Belgique et aux Pays-Bas. Les possibilités de vente étant plutôt limitées pendant la période de Pâques, les prix se sont souvent orientés à la baisse.

Poivrons 
Les marchandises néerlandaises ont constitué la base de l'assortiment. Les expéditions turques et belges n'ont pas dépassé le stade de complément. En raison d'une disponibilité accrue et d'une demande insuffisante, les prix n'ont souvent pas pu se maintenir à leur niveau antérieur.

Asperges
Un assortiment beaucoup trop large a rencontré une demande limitée : après Pâques et pendant les vacances, la demande a été sensiblement limitée. L'afflux national avait massivement augmenté. Les produits étrangers ont disparu du marché à plusieurs reprises, car les produits nationaux ont pu répondre entièrement à la demande.

Source : BLE


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)