La Turquie devient un fournisseur de plus en plus important

Les pays du sud-est de l'Europe importent de plus en plus de fruits et légumes frais

Plusieurs pays du sud-est de l'Europe importent un nombre croissant de fruits et légumes frais. Il s'agit de pays appartenant ou non à l'UE, de la République tchèque, au nord-ouest de la région, à la Bulgarie, au sud-est. La Grèce et l'Ukraine ne font pas partie de cette analyse de Fruit&Vegetable Facts.

La Roumanie a été le principal importateur de fruits et légumes frais dans cette région l'année dernière, avec une quantité de 1,23 million de tonnes. Les importations roumaines de fruits et légumes frais continuent d'augmenter d'année en année. Ce n'est pas le cas de la République tchèque. L'année dernière, la République tchèque a importé 1,11 million de tonnes de fruits et légumes frais. Depuis le pic de 2015 et 2016 de 1,25 million de tonnes, ce chiffre a continuellement baissé un peu plus chaque année. Après ces deux pays, on trouve un certain nombre de pays importateurs de plus en plus de fruits et légumes frais, à savoir la Bulgarie (0,63 million de tonnes en 2021), la Slovaquie (0,53), la Hongrie (0,45), la Slovénie (0,40), la Serbie (0,40) et la Croatie (0,37).

Viennent ensuite un ensemble de pays dont les importations de fruits et légumes frais sont modestes mais en croissance, à savoir la Moldavie (0,12 million de tonnes), la Macédoine du Nord (0,10) et l'Albanie (0,08). La Bosnie importe environ 0,25 million de tonnes, mais ses importations n'augmentent pas. Il en va de même pour le plus petit importateur, le Monténégro.

Beaucoup de petits pays
La Roumanie est de loin le pays le plus peuplé, avec près de 20 millions d'habitants. La République tchèque suit avec un peu moins de 11 millions d'habitants. La Hongrie en compte près de 10 millions et la Serbie et la Bulgarie environ 7 millions chacune. On dénombre également 5,5 millions de Slovaques, 4 millions de Croates et 3,3 millions de Bosniaques. Entre 2 et 3 millions de personnes vivent en Albanie, en Moldavie, en Slovénie et dans le nord de la Macédoine. Le Monténégro est le plus petit, avec 0,6 million d'habitants. Le Kosovo a une population d'un peu moins de 2 millions d'habitants, mais les statistiques sont limitées étant donné que le Kosovo n'est pas reconnu par de nombreux pays.

Seules la Serbie et la Moldavie exportent des quantités importantes
Les pays d'Europe du Sud-Est exportent également des fruits et légumes frais, mais dans l'ensemble ces quantités sont inférieures à celles des importations. Seules la Moldavie et la Macédoine du Nord exportent plus de fruits et légumes frais qu'elles n'en importent. Parmi les pays de cette région, la Serbie est le premier exportateur de fruits et légumes frais, avec une quantité de 0,35 million de tonnes en 2021. Auparavant, ce chiffre était de plus de 0,4 million de tonnes. La Moldavie arrive en deuxième position, avec des quantités supérieures à 0,3 million de tonnes. La Macédoine du Nord représente un peu moins de 0,3 million de tonnes par an. Elle est suivie par la Slovénie avec 0,25 million de tonnes et la Hongrie avec 0,2 million de tonnes. Les autres pays exportent encore moins.

Importante production de légumes en Roumanie
La Roumanie est un pays qui produit beaucoup de légumes et de fruits. La production de légumes, hors produits industriels, s'élève à près de 2 millions de tonnes. Les choux et les tomates destinés au marché du frais sont les produits les plus courants. Viennent ensuite les oignons, les poivrons et les carottes. La Hongrie produit annuellement, hors légumes industriels, près de 1,2 million de tonnes de légumes. Le nombre de produits non nommés est important. Parmi les produits nommés, les pois, les poivrons et les carottes sont les plus importants. La production albanaise de légumes est d'environ 0,7 million de tonnes. Les concombres, les oignons et les poivrons sont les principaux produits. La production serbe de légumes est d'environ 650 000 tonnes, les choux, les poivrons et les tomates pour le marché frais étant les plus importants. La production bulgare de légumes est de plus de 400 000 tonnes, dont la plus importante est constituée de tomates destinées au marché du frais. La production de la République tchèque est comparativement modeste, avec 260 000 tonnes. Les oignons, les carottes et les choux sont les principales cultures de la République tchèque.

Forte production de fruits en Roumanie et en Serbie
La Roumanie, avec plus de 2 millions de tonnes, et la Serbie, avec plus d'un million de tonnes, sont les principaux producteurs de fruits (hors produits industriels) de la région. En Roumanie, on cultive principalement des pommes et des pastèques. En Serbie, ce sont surtout des pommes. La Moldavie, la Hongrie et l'Albanie représentent de 500 à 600 000 tonnes de fruits. La Moldavie cultive principalement des pommes. La Hongrie aussi, mais ce pays produit en outre beaucoup de pastèques. Ce dernier produit est particulièrement important en Albanie. Dans ce pays aussi, la culture des agrumes occupe une certaine place. Ils sont également très cultivés en Croatie. Les Pays-Bas exportent principalement vers la République tchèque, mais une croissance est observée dans d'autres pays. Tant pour les Pays-Bas que pour la Belgique, la République tchèque est le plus important marché de vente en Europe du Sud-Est. Les Pays-Bas ont exporté 236 000 tonnes de fruits et légumes frais vers la République tchèque l'année dernière, réexportation comprise. En 2018 et 2019, ce chiffre a été supérieur. Les exportations belges vers la République tchèque l'année dernière, avec plus de 100 000 tonnes, ont été moins importantes que les années précédentes où elles s'élevaient en général à environ 140 000 tonnes.

Les Pays-Bas (ré)exportent chaque année environ 150 000 tonnes de fruits et légumes frais vers la Roumanie. L'année dernière, ce chiffre était un peu moins élevé qu'en 2020, après une croissance constante avant cette date. La Hongrie et la Slovaquie représentent 50 à 60 000 tonnes par an en provenance/via les Pays-Bas. L'année dernière, les Pays-Bas ont exporté 38 000 tonnes vers la Croatie, 25 000 tonnes vers la Serbie, 20 000 tonnes vers la Bulgarie et 16 000 tonnes vers la Slovénie. De nombreuses réexportations ont lieu pour les Pays-Bas en particulier. Cela concerne, entre autres, les bananes. Dans les pays de l'UE du sud de l'Europe, les bananes sont également importées en grande quantité de Belgique, d'Allemagne et de France. Les autres produits fréquemment exportés des Pays-Bas vers l'Europe du Sud-Est sont les oignons, les tomates, les carottes, les oranges, les poires, les céleris-raves, les ananas, les avocats, les patates douces, les choux, les pomelos, les poivrons et les citrons. Des lots d'oignons sont fournis à tous les pays de la région.

En Belgique, tout tourne autour de la banane
L'année dernière, 140 000 tonnes de fruits et légumes frais ont été exportées de/via la Belgique vers des pays d'Europe du Sud-Est. La majorité de ces exportations concernaient des bananes : 110 000 tonnes. Sur ce total, 80 000 tonnes étaient destinées à la République tchèque et 25 000 tonnes à la Hongrie. Toutefois, l'année dernière, la réexportation de bananes via la Belgique a sensiblement diminué. Les poires, les tomates et les poireaux sont les autres produits exportés de la Belgique vers l'Europe du Sud-Est.

La Turquie : principal fournisseur et en pleine croissance
La Turquie est le principal fournisseur des pays de l'Europe du Sud-Est, et les importations en provenance de ce pays continuent de croître chaque année. Les produits turcs sont essentiellement importés en Roumanie et en Bulgarie. La Turquie est également un fournisseur important de la Serbie. L'Allemagne est le deuxième fournisseur, mais la croissance a cessé. La Grèce est le troisième fournisseur. Les importations en provenance de ce pays ont toujours augmenté, mais l'année dernière, une légère baisse a été enregistrée. Ce sont la Roumanie et la Bulgarie, ainsi que la Hongrie, qui importent beaucoup de produits grecs. Les Pays-Bas et l'Espagne sont les autres principaux fournisseurs. Les importations en provenance des Pays-Bas ont atteint un pic en 2019, tandis que les importations en provenance d'Espagne continuent d'augmenter. Tant pour les Pays-Bas que pour l'Espagne, la République tchèque est le marché commercial le plus important de la région. L'Espagne fournit également beaucoup à la Slovaquie et à la Hongrie. La Pologne et l'Italie suivent. Ces deux pays importent de moins en moins de fruits et légumes frais en Europe du Sud-Est. Les produits polonais sont importants, surtout en Roumanie et, dans une moindre mesure, en Slovaquie. L'Italie est à nouveau importante en République tchèque, mais aussi en Slovénie et en Croatie.

Cliquez ici pour l'analyse avec tous les chiffres de base.

Pour plus d'informations :
Jan Kees Boon
Fruit and Vegetable Facts
www.fruitandvegetablefacts.com
fruitvegfacts@gmail.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)