Kwekerij Mulders combine la production de tomates et de myrtilles

« Les premières myrtilles belges arrivent sur un marché pratiquement vide »

La société familiale Kwekerij Mulders combine la production de tomates et de myrtilles, une étrange combinaison selon vous ? Gert Mulders de la société éponyme pense le contraire « mes parents ont commencé à produire des tomates il y a 30 ans. Nous avons commencé avec trois hectares de tomates, mais nous ne pouvions pas augmenter notre production en serre en raison de notre emplacement. C'est pourquoi nous avons décidé de chercher une autre production à l'époque et nous nous sommes retrouvés avec des myrtilles. »

« Kempen ne comptait alors que deux producteurs de myrtilles et, en consultation avec Coöperatie Hoogstraten - où nous vendons également nos tomates - nous avons démarré la production. Sur le site de nos serres de tomates, nous cultivons également une variété de myrtilles précoces sur substrat. Sur l’autre site, nous disposons de 1,7 hectare de myrtilles au total, que nous pouvons approvisionner de début juillet à début octobre. »

Peu de produits d'Europe du Sud sur le marché
« Nous venons de commencer la première récolte de myrtilles précoces. Les prix sont bons, mais ils sont en train de baisser. Il n’y a pas beaucoup de volumes disponibles dans le sud de l’Europe actuellement, ce qui est avantageux pour les myrtilles belges. Au cours de la période écoulée, nous avons eu de la grêle, mais notre production est complètement protégée. Parce que tout est entièrement recouvert, nous pouvons garantir une meilleure qualité et une récolte tout au long de la saison. Toutes nos baies sont cueillies à la main, elles conservent donc leur duvet. Le duvet est un signe de fraîcheur », explique Gert.

« Lorsque les fruits commencent à se colorer début juillet, les filets anti-oiseaux sont également mis en place. Nous avons aussi un haut poteau avec un nid de faucon. Ceux-ci font en sorte que les autres oiseaux restent à l'écart. Les gens aiment les myrtilles, mais les oiseaux en raffolent. Nous sommes par ailleurs complètement équipés d'une installation d'irrigation automatique qui fournit à nos plantes les bons nutriments. C'est ainsi que nous essayons d'optimiser la qualité et la saveur. Pendant les périodes de pointe, nous avons beaucoup de travail à faire et nous avons une équipe d'environ 30 personnes pour ça. »

Elite
Après une mauvaise période sur le marché de la tomate, les prix ont recommencé à augmenter vers 80 centimes il y a environ deux semaines. Les prix sont en train de chuter à nouveau et sont maintenant à 64 cents. « Mais nous ne savons pas ce que le marché va faire. La semaine dernière, la demande française était forte. Ils ont tout acheté en une semaine, mais ça s’est à nouveau arrêté », explique Gert. Kwekerij Mulders cultive des tomates de vigne Elite. « Nous cultivons également quelques rangées de tomates à grignoter, mais nous les vendons dans notre distributeur automatique. La Belgique a des tomates Elite et Princess. Nous avons spécifiquement choisi l'Elite, car elle a une meilleure couleur et une saveur plus raffinée. »

Récolte locale
Kwekerij Mulders a récemment lancé une récolte locale avec quatre autres producteurs de myrtilles de la région de Kempen. Leur slogan est « Aucun gaspillage de nourriture». « À la fin de la récolte, nous congelons les baies plus petites et invendables pour les transformer en jus de fruits, vin et autres produits. Nous voulons offrir nos produits toute l’année, notre objectif principal étant de réduire les quantités de déchets. Nous vendons également sur nos sites. Les deux sites ont des distributeurs automatiques de tomates et de myrtilles. Nos sites sont proches d'une piste cyclable et de plus en plus de cyclistes savent comment trouver nos distributeurs automatiques », conclut Gert.

Pour plus d'informations : 
Gert Mulders
Kwekerij Mulders
Aarledijk 83
2382 Poppel, Belgium
Tél. : +32 495 87 53 79
Gert@kwekerijmulders.be 
www.kwekerijmulders.be  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)