Marché mondial : la grenade

La demande en grenades augmente dans le monde entier, sa réputation de « super aliment » y est pour beaucoup. Compte tenu des prix élevés, la culture de la grenade est très intéressante et fait l'objet d'une concurrence féroce sur le marché. Le Chili, par exemple, a perdu sa part de marché en Europe au profit du Pérou. Mais en fin de saison péruvienne, les prix ont commencé à remonter en Europe. Les grenades présentes actuellement sur le marché proviennent d'Espagne, où la qualité est très variable. L'Égypte et Israël expédient également vers le marché européen. Dans quelques semaines, le marché sera dominé par des volumes en provenance de Turquie. Aux États-Unis, le Chili est le plus gros fournisseur, et le marché chinois est largement autosuffisant.

Bien que la superficie cultivée dans les pays producteurs ait augmenté, on s'attend à ce que la production de cette saison diminue par rapport à la précédente. En ce moment, les prix sont élevés en raison de la rareté de l'offre sur le marché mais ils baisseront lorsque la campagne atteindra son apogée en novembre.

Pays-Bas : le prix de la grenade a chuté mais les grands calibres sont rares
Si le prix des grenades a été très élevé ces derniers temps, une baisse a toutefois été observée au cours des deux dernières semaines. « Seules les grandes tailles font défaut », explique un importateur néerlandais. La saison espagnole bat son plein. Cette campagne se déroulera jusqu'à fin octobre / début novembre. Selon les importateurs, la qualité des grenades espagnoles varie considérablement. La couleur oscille entre le blanc et le rouge foncé, quant au goût il varie du sucré à l'acide.

Les grenades égyptiennes sont déjà sur le marché, mais les volumes ne sont pas énormes. Ils devraient augmenter vers la fin du mois selon l'importateur. Dans la mesure où la Turquie arrive sur le marché le mois prochain, les prix devraient subir une certaine pression.

Allemagne : l'augmentation de l'offre entraînera bientôt une baisse des prix
« Jusqu'à il y a un mois, les grenades disponibles provenaient principalement du Pérou. Aujourd'hui, l'offre en provenance du sud de l'Europe ne cesse d'augmenter. La qualité de la production péruvienne était bien adaptée pour la transformation et notamment la production de jus. Les grenades sont un produit vraiment à la mode, un « super aliment », et ça se ressent dans les ventes actuelles », explique un négociant.

Pendant la période de transition, la production proposée émane en partie d'Égypte, où les grenades sont toutefois moins satisfaisantes en termes de couleur. Les grenades israéliennes sont également disponibles depuis plus d'une semaine, et concernant la qualité, le goût et la couleur, rien ne fait défaut. Enfin, la récolte espagnole a également commencé et les produits devraient être disponibles en Europe occidentale tout au long de l'hiver. Les premières grenades turques ont également été mises sur le marché ces derniers jours et il est probable que l'offre abondante en provenance de différents pays se traduise bientôt par une forte baisse des prix.

Espagne : qualité variable
La récolte des grenades a commencé dans les provinces espagnoles de Valence et Castellón, où les précipitations ont été abondantes ces derniers jours. Dans la province de Huelva, au sud de l'Espagne, la saison a commencé au début du mois d'août. Aucun chevauchement n'est donc à déplorer dans les différentes régions de production. Le volume de production de cette année sera inférieur de 20 à 25 % à celui de l'année dernière et les grands formats font défaut.

Le marché européen est relativement peu approvisionné maintenant que le Pérou ne fournit plus. Israël vient de commencer et la Turquie n'est pas encore entrée en production. La demande de grenades espagnoles est donc assez élevée, surtout pour les grands calibres. Les prix sont actuellement plus élevés qu'au début de la saison précédente, qui avait été assez difficile en raison des prix bas. Les producteurs espèrent que les prix continueront d'augmenter jusqu'à une augmentation significative de l'offre de grenades turques.

Les premières variétés récoltées sont les Acco, Deep Purple, Smith, Emek et Valenciana. La Mollar suivra fin septembre. C'est la variété la plus plantée et populaire en Asie en raison de son Brix élevé, même si sa couleur est plus claire que celle de la Wonderful, par exemple. La récolte des Wonderful et des Shani Yonai suit celle de la Mollar.

Il existe actuellement de grandes différences entre les variétés, avec des variétés rouges acidulées et des variétés douces plus légères. Le marché demande principalement des variétés rouges, sucrées. Cette année, deux nouvelles variétés ont été introduites sur le marché : l'Iliana (précoce) et la Rugalate (tardive). Ces variétés sont rouges à l'intérieur, avec des graines presques imperceptibles et un Brix élevé. On espère donc que le marché de la grenade va continuer à croître.

Italie : la demande dépasse l'offre
La grenade est considérée comme un super aliment en raison de ses propriétés bénéfiques pour la santé. Le produit est de plus en plus apprécié comme jus, mais l'intérêt pour les grenades fraîches est également en hausse.

Les régions de production italiennes sont situées dans le sud du pays, en particulier dans les Pouilles et en Sicile. Il existe également des cultures dans le Latium et en Calabre. Les variétés les plus importantes en Italie sont la Wonderful, l'Akko et la Smith, ainsi que quelques autres variétés locales. Il est difficile de prédire le déroulement de la saison étant donné que la récolte n'a pas encore commencé. Néanmoins, celle des variétés précoces commencera bientôt, soit 15 jours plus tôt que la normale. Les premiers volumes seront vendus à des prix élevés. En novembre, lorsque l'offre sur le marché sera plus abondante, les prix baisseront quelque peu. Aucun problème de qualité n'est attendu cette année. La production nationale italienne n'étant pas en mesure de satisfaire la demande, les fruits sont également importés de pays comme la Turquie et l'Espagne. 

Turquie : les superficies en expansion
Les grenades turques sont destinées à la fois au marché intérieur et à l'exportation. En raison de la forte demande, les producteurs actuels essaient d'augmenter les superficies tandis que de nouveaux producteurs font leur entrée sur le marché. Malgré cette expansion, le volume total semble être inférieur à celui de la saison précédente, du fait de la diminution du nombre de fruits par arbre. Cependant, cela garantit que les calibres et la qualité seront bons. Un commerçant estime que les prix ne sont pas stables pour le moment car certaines régions ont été touchées par des maladies, des productions de petites tailles, une mauvaise couleur, etc. Dans certains cas, le prix a même doublé. 30 % de la production est destinée à l'industrie de transformation. Seules les grenades destinées à l'exportation sont stockées dans des installations frigorifiques.

Inde : possibilités d'exportation en Asie du Sud
Jusqu'à présent, la saison s'est plutôt bien déroulée pour l'Inde, même si les calibres se sont révélés plutôt petits. La demande augmente toutefois et certains négociants s'attendent à ce que les exportations progressent de 20 %. La croissance devrait affecter principalement la production fraîche, et pas autant les grenades destinées à l'industrie de transformation. Les marchés d'exportation les plus importants pour l'Inde sont le Moyen-Orient et l'Europe, en particulier le Royaume-Uni. Les exportateurs indiens essaient également de se frayer un chemin vers l'Asie du Sud. Les grenades indiennes sont plus petites, mais ont une chair plus épaisse, avec des graines à la fois acides et sucrées. Une peau plus épaisse assure une plus longue durée de conservation, ce qui est utile si les fruits sont destinés à l'exportation.

Chine : baisse de 20 % de la production
En Chine, les grenades sont récoltées en août et sont disponibles jusqu'au début du mois de novembre. Cette année, la production a quelque peu baissé en raison du temps extrêmement sec et de conditions météo changeantes. Le volume total a donc diminué de 20  % par rapport à l'année dernière. Les principales zones de production sont le Sichuan, le Yunnan et le Henan. Bien que le volume soit encore faible, le fruit est de plus en plus populaire auprès des consommateurs. La récolte est principalement destinée au marché intérieur, mais elle est aussi exportée en Amérique du Nord, en Asie du Sud-Est et en Australie. D'autres pays, comme le Pérou, l'Inde et l'Ouzbékistan, tentent d'exporter leurs grenades en Chine. Les négociations pour les protocoles nécessaires sont toujours en cours.

Chili : seul le marché américain reste intéressant
La saison de la grenade chilienne dure de début février à avril. La production au Chili est en baisse à cause de l'arrivée du Pérou qui commence à s'emparer du marché. Ces grenades arrivent sur les étals plus tôt et coûtent aussi beaucoup moins cher. Les grenades chiliennes sont principalement exportées vers les États-Unis. Cette situation est possible grâce aux barrières à l'importation imposées par les États-Unis au Pérou, qui ne s'appliquent pas au Chili. Le succès dépend en grande partie de la saison de la Californie. Si cette saison s'achève tôt, le marché a alors beaucoup plus de place pour le produit chilien, ce qui fut le cas cette année. Les variétés précoces ont donc fait l'objet d'une forte demande. Comme la grenade est considérée aux États-Unis comme un produit d'hiver, la demande chutera au printemps. A cela s'ajoute la concurrence des fruits à noyau et des agrumes.

Pérou : une concurrence féroce avec la Turquie et l'Inde
Cette année, la saison a été difficile pour le Pérou en raison de la nouvelle concurrence de la Turquie et de l'Inde. Les marchés d'exportation les plus importants pour les grenades péruviennes sont la Russie et l'Europe. En raison du début précoce de la saison, il y a eu peu de concurrence de la part des autres pays d'Amérique du Sud. La campagne a commencé à la période habituelle de l'année, fin janvier. La concurrence venait de la Turquie et de l'Inde, qui étaient sur le marché à la même époque. En conséquence, il y a eu une réduction de la demande de grenades péruviennes, même s'il y a eu un bon volume d'une production de bonne qualité cette année.

États-Unis : réduction de la superficie cultivée
Les grenades domestiques semblent être très disponibles cette année, malgré la réduction de la superficie cultivée aux États-Unis. « La superficie a été réduite au cours des trois dernières années », a déclaré un négociant. « Les stocks ont diminué et c'est bon pour la demande sur le marché ». Il y a 15 ans, planter des grenades était populaire. « Les producteurs de cultures industrielles ont commencé à cultiver ces fruits en raison du bon prix du marché et du faible besoin d'irrigation. Le jus de grenade avait la cote à l'époque. Mais à cause de l'offre croissante, le prix a chuté, et l'offre est maintenant aussi en baisse. »

La culture de la grenade est actuellement pratiquée dans la vallée de San Joaquin, en Californie. La Californie a commencé à récolter les variétés précoces Early Foothills et Early Wonderfuls et continuera à produire jusqu'à Thanksgiving (4ème jeudi de novembre). Les prix se situent à un bon niveau, compte tenu de la demande pour les fruits, et sont comparables à ceux de l'année dernière. La Géorgie produit également, mais en raison d'une mauvaise coloration, le volume sera probablement destiné à l'industrie de transformation.


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)