Marché mondial : l'asperge

Dans de nombreux pays européens, la demande en asperges est supérieure à l'offre, en raison notamment de l'impact du froid du mois d'avril, qui a ralenti la production. La demande reste toutefois satisfaisante. En effet, de plus en plus de pays permettent aux restaurants de rouvrir leurs portes. Aux États-Unis également, la demande d'asperges est bonne, mais les prix se situent à leurs plus bas niveaux historiques. Toutefois, il semble que les cours remontent, maintenant que les stocks diminuent.

Pays-Bas : pas d'excédents sur le marché des asperges. Forte pénurie d'asperges vertes
Pendant la saison des asperges néerlandaises, la demande est restée généralement supérieure à l'offre. « Vous n'entendrez pas beaucoup de producteurs se plaindre à ce sujet. Nous n'avons pas encore connu de pics d'offre. Mais la demande se maintient à un bon niveau. La demande du commerce de détail a été soutenue toute la saison. Avec l'assouplissement des restrictions, la demande du secteur de l'hôtellerie et de la restauration a considérablement augmenté cette semaine. Personne n'a de stocks, donc si chaque restaurateur commandait ne serait-ce qu'une caisse d'asperges, les échanges seraient déjà nombreux. Nous pouvons normalement livrer de bons volumes et nous sommes également en mesure de mener des campagnes en collaboration avec le secteur de la vente au détail, mais nous n'avons pas d'excédents, ce qui est bien sûr profitable pour les ventes », explique un producteur.

« Nous avons constaté de sévères pénuries d'asperges vertes sur le marché tout au long de la saison, mais cela est également dû aux conditions météorologiques observées en Espagne et ailleurs en Europe. L'offre devrait augmenter légèrement d'ici le milieu de la semaine prochaine au plus tôt », ajoute le producteur. « Les exportations outre-mer ne sont pas encore au niveau de 2019, mais nous semblons être sur la bonne voie. Les exportations en Europe se déroulent correctement. L'offre de produits de pleine terre est limitée en raison du temps froid, ce qui fait que les asperges sont particulièrement prisées. »

Belgique : démarrage lent de la production
La saison des asperges de pleine terre en Belgique a commencé avec 2,5 à 3 semaines de retard par rapport à la normale. Le mois d'avril a été l'un des plus froids depuis des années, si bien que la production est lente à démarrer. La demande est à un bon niveau, malgré la fermeture des restaurants. Ce week-end, les restaurateurs belges rouvriront également leurs portes. Cela pourrait encore stimuler la demande pour ce produit. Les prix aux enchères des asperges en vrac ont légèrement augmenté la semaine dernière, tandis que ceux des asperges conditionnées ont baissé.

Allemagne : un début de saison difficile
Le début de la saison des asperges en Allemagne a été extrêmement difficile. En raison de la vague de froid et du gel nocturne, les volumes sont nettement inférieurs, notamment dans les zones de culture de l'Allemagne de l'Est. « Nous ne commencerons à récolter les premières asperges issues de cultures non chauffées que la semaine prochaine », indique un producteur.

Contrairement à l'année dernière, les consommateurs allemands semblent également avoir moins d'appétit pour les asperges régionales. Les volumes vendus sont plus faibles, probablement en raison d'une baisse du pouvoir d'achat. Les chaînes de magasins tentent de maintenir la consommation avec des prix relativement bas. Parallèlement, l'offre des régions de production du sud de l'Allemagne (région de Bruchsal et Munich) est relativement importante, ce qui met le marché sous pression.

Angleterre : la saison des asperges démarre lentement
Les producteurs d'asperges en Angleterre ont commencé à récolter de petits volumes. La production sous tunnel est en cours et, selon un producteur de Colchester, seules de très petites quantités proviennent de la culture en pleine terre. La saison a été lente à démarrer en raison des nuits froides. La semaine dernière, des températures glaciales ont été enregistrées tous les matins, mais aucune autre gelée n'est prévue cette semaine. La saison a également été extrêmement sèche.

Si janvier et février ont été très humides, les pluies ont été très rares depuis et les producteurs se retrouvent dans l'obligation d'irriguer leurs cultures. Des journées chaudes favoriseraient la croissance des asperges. Mais de bons volumes sont à prévoir. La demande d'asperges est très élevée en ce moment. La saison des asperges dure jusqu'à la mi-juin. Le secteur de la restauration ouvrira complètement le 17 mai. D'ici là, l'offre devrait augmenter pour répondre à la demande supplémentaire.

Italie : pénurie sur le marché italien
La saison des asperges n'est pas facile. « Les dernières gelées ont eu un impact sur la croissance de la culture. L'humeur de nos producteurs est morose. A tel point que des inquiétudes apparaissent quant à l'avenir de la culture de l'asperge en Italie centrale. La saison actuelle des asperges a été lente à démarrer et la récolte n'est pas encore bien avancée. En raison de la pénurie de produits sur les marchés italiens, les prix élevés pourraient être le seul frein à l'activité des producteurs cette année. Le mois de mai est le mois le plus favorable aux asperges en Italie, car c'est la fin de la saison espagnole. C'est pourquoi j'espère qu'il n'y aura pas de baisse des prix, pour que nous puissions au moins terminer le mois de mai dignement, comme nous l'avons fait en 2016 », a déclaré un responsable commercial d'une coopérative.

En Calabre, une organisation de producteurs cultive des asperges vertes de la variété Sunlim F1 sur environ 2 hectares en pleine terre. « En ce moment, la vente d'asperges vertes se déroule bien, avec une demande importante ».

Espagne : la demande d'asperges vertes dépasse l'offre
La saison espagnole de l'asperge verte a débuté en mars, soit avec environ 3 semaines de retard par rapport à la précédente, où la récolte avait démarré inhabituellement tôt. Depuis le début de la saison, la production a été faible, si bien que la demande a largement dépassé l'offre. Cela est dû au manque de précipitations à Grenade, la principale zone de culture en Espagne, pendant l'automne et l'hiver, ainsi qu'aux températures plus basses de ce printemps. Ces deux dernières années, la superficie consacrée aux asperges a également diminué en raison de plusieurs campagnes difficiles marquées par une offre excédentaire et des prix bas. Les autres pays producteurs en Europe ont aussi de petites productions cette année, si bien que l'Espagne domine toujours le marché européen avec ses petits volumes. L'Italie est le plus grand concurrent de l'Espagne ; mais cette année, sa récolte restreinte est absorbée par le marché intérieur. Le pays importe même des asperges espagnoles. Les prix sont par conséquent assez élevés et ne devraient pas baisser durant le reste de la saison, qui se terminera dans un mois environ. D'ici là, des volumes réduits commenceront à arriver du Pérou. L'offre limitée est le résultat de problèmes globaux dans le secteur de la logistique. 

États-Unis : prix historiquement bas pour les asperges
Un négociant basé en Californie indique que la saison est en train de se terminer à Caborca, au Mexique, principale zone de production d'asperges depuis deux mois, bien que d'autres régions de production mexicaines prennent le relais. « Le Mexique cultive en fait des asperges toute l'année. En ce moment, les cultures se font en Basse-Californie, à Obregón, à San Luis, dans l'État de Washington, et bientôt, ce sera le tour du Mexique central, du Michigan et du New Jersey ». Il ajoute qu'en Californie, la superficie consacrée à l'asperge continue de diminuer.

En ce qui concerne la demande, 2021 a eu de bons résultats jusqu'à présent. Le négociant affirme que l'asperge a fait l'objet d'une forte attention dans le commerce de détail alimentaire au cours des derniers mois, compte tenu des marges bénéficiaires élevées. « Les détaillants continueront à profiter de l'élan construit durant la crise du coronavirus, même si beaucoup de gens ont dû limiter leurs dépenses. Cela continuera à avoir un impact ». Pour ce qui est de l'avenir, la réouverture du secteur de la restauration va probablement relancer un peu l'activité du commerce de détail alimentaire, mais pas suffisamment pour affecter ce segment de manière significative. Quant aux prix, ils ont été historiquement bas ces derniers temps. « Les cours augmentent et reviennent à des niveaux normaux en raison de la réduction de l'offre de Caborca », indique le négociant.

Chine : le coronavirus exerce un impact négatif sur les prix et les superficies
Les effets négatifs de la pandémie de coronavirus ont entraîné une réduction de la superficie consacrée aux asperges dans le pays ainsi que du prix payé pour cette culture. La superficie totale d'asperges à l'échelle nationale s'élevait à environ 90 000 acres en 2020 ; soit une réduction de 5 % par rapport à 2019. Le chiffre d'affaires total généré par les asperges sur le marché intérieur a atteint près de 2,5 milliards de dollars (plus de 2,06 milliards d'euros) ; soit une baisse de 19 % par rapport à 2019. Selon les statistiques du marché de gros de Beijing Xinfadi, le modèle de fluctuation des prix de gros en 2020 était relativement similaire à celui de 2019. Les coûts des matériaux, des terres et de la main-d'œuvre ont augmenté de manière significative, affectant le bénéfice net des producteurs.

La superficie consacrée aux asperges en Chine devrait diminuer légèrement au cours des deux prochaines années. À mesure que la popularité de la culture d'asperges sous serre augmente et que l'application de la technologie en matière de production intelligente devient plus courante, la production totale d'asperges continuera de croître.

La semaine prochaine : aperçu du marché mondial de la myrtille


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)