Arcángel Miguel International, Colombie :

« Le marché de l'avocat en Europe devrait être bon jusqu'aux vacances »

« Le marché européen de l'avocat se remet lentement des prix très bas de cet été. La saison péruvienne touche à sa fin et les avocats d'Afrique du Sud quittent également le marché. Nous nous attendons à ce que d'ici une semaine ou deux les prix augmentent. C'est à ce moment que le Chili, l'Espagne et la Colombie entrent sur le marché. Heureusement pour nous, le Chili a d'autres destinations d'exportation importantes, ce qui fait que son offre n’est pas trop importante. L'Espagne est plus proche du marché, ce qui lui permet d'être plus flexible dans la vente de ses fruits », explique Cesar Paolini du producteur et exportateur colombien Arcángel Miguel International.

Il s'attend à ce que le marché soit bon jusqu'aux vacances, suivi de deux semaines de baisse de la demande juste après Noël et la première semaine de janvier. « Ce n'est pas quelque chose d'inhabituel, les gens ont dépensé beaucoup d'argent pendant les vacances, et ils ont moins de revenus discrétionnaires après Noël. Nous avons moins de demandes pendant ces deux semaines. » 

Expansion des marchés d'exportation
L'entreprise exporte actuellement vers le Royaume-Uni, l'Allemagne et les Pays-Bas. « Pour l'instant, nous nous concentrons entièrement sur l'Europe. Toutefois, comme le marché saoudien s'est ouvert et a commencé à recevoir des produits colombiens, nous nous y intéressons également. C'est un marché intéressant avec des prix élevés. Comme c'est un nouveau marché, il y a encore des opportunités pour nous. » 

« Nous étudions les possibilités d'exportation vers le marché américain. Nous croyons qu'au cours de l'année, quelques pénuries dans l'approvisionnement seront constatées, ce qui donnera à la Colombie l'occasion d'envoyer un certain volume. Cela fait presque un an maintenant que le marché est ouvert aux avocats colombiens. Cependant, il y a encore beaucoup de restrictions, ce qui rend les choses très difficiles pour les exportateurs. Il n'y a pas eu trop d'expéditions jusqu'à présent. C’est en partie dû aux restrictions, mais aussi en combinaison avec les prix qui ont été excellents sur le marché américain », poursuit Cesar. Il espère que lorsque la Colombie aura fait ses preuves, les restrictions seront assouplies afin qu'il soit plus facile pour la Colombie d'exporter ses avocats.

Offre d'avocats colombiens
Cesar explique qu'il y a eu beaucoup de croissance dans la production d'avocat. « La qualité s'améliore au fur et à mesure que nous progressons sur la courbe d'apprentissage en tant que pays. Nous sommes encore jeunes dans la production d'avocats, mais la Colombie a l'avantage d'être proche de l'Equateur. Cela signifie que nous n'avons pas besoin d'irrigation dans nos champs. C'est une bénédiction, mais parfois aussi un défi, puisque nous ne pouvons pas contrôler le temps. »

« En général, les prix de nos avocats colombiens sont vendus à des prix inférieurs à ceux des autres origines. Ceci est dû au fait que notre avocat n'est pas aussi connu que les avocats de producteurs traditionnels comme le Mexique, le Chili ou l'Espagne », explique Cesar.

Zone de libre-échange
L'entreprise a acheté sa propre terre il y a trois ans. Elle a commencé à planter il y a deux ans. Au total, l'entreprise possède 200 hectares d'avocats Hass. « Située dans la région traditionnelle de production du café, la terre est très fertile. Nous nous concentrons sur l'avocat Hass conventionnel, car il est difficile de produire de façon entièrement biologique dans notre climat. En plus de la production d'avocat, nous avons aussi 17 hectares de fruits de la passion pourpres. » 

Il continue : « Nous avons vu qu'il était nécessaire d'emballer nos propres fruits, alors nous avons décidé de construire un centre d'emballage à Quindio. Celui-ci a ouvert il y a un mois et ses 2400 m2 sont grands. Nous pouvons stocker jusqu'à 15 conteneurs à la fois. De plus, l'usine de conditionnement est située dans la zone de libre-échange, ce qui signifie beaucoup d'économies pour nous et d'autres producteurs. D'autres producteurs sont intéressés par l'emballage dans notre maison d'emballage car elle est à proximité, de sorte qu'ils sont en mesure d'être présents et de garder plus de contrôle. De plus, cela permet d'effectuer des économies sur les frais de transport et d'emballage, par exemple. » 

Il conclut en disant qu'une autre bonne chose au sujet de cette zone de libre-échange, c'est qu'il y a un contrôle strict sur tout ce qui entre et sort. « Cela signifie aussi qu'il existe un bon contrôle de la contamination par les narcotiques, l'un des problèmes que nous avons dans notre pays. À l'intérieur de la zone, il y a une inspection de la contamination par les narcotiques et une autre lorsque les cargaisons arrivent au port. » 

Pour plus d'informations :
Cesar Paolini
Arcángel Miguel International
Colombie
Tél : +1 7862235897
cpaolini@passionforfruitinc.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)