Le marché européen du raisin sous pression, le Canada réserve de bonnes surprises

Afrique du Sud : la fin de la saison de l'Orange River entraîne une réduction de la quantité de raisins pour le Nouvel An chinois

Les répercussions de la sécheresse se font encore sentir dans la région de la rivière Olifants, explique un négociant en raisin. « Les raisins sont beaux, mais le poids des fruits est inférieur à la moyenne. On s'attend à environ 5 000 cartons par hectare, mais lorsque vous emballez, vous constatez que vous obtenez environ 3 500 cartons par hectare. Les horticulteurs n'atteignent donc pas leurs estimations. C'est un contrecoup de la sécheresse », ajoute-t-il.

Dans la région d'Orange River, les vendanges ont encore sept à dix jours de retard, ce qui signifie que certains producteurs de raisins n'ont pas pu emballer autant qu'ils l'auraient souhaité pour le Nouvel An chinois, d'autant que la fête a lieu onze jours avant 2018. Ces volumes ont été récoltés au cours de la semaine 51, pour être inspectés et expédiés au cours de la semaine 52. Par ailleurs, les raisins n'étaient pas de la taille demandée par le marché chinois.

Au cours des dernières années, les cerises chiliennes ont de plus en plus dominé le marché chinois des fruits et cette année ne constituera probablement pas une exception, avec de plus en plus de conteneurs de cerises en route vers la Chine. Les premières cerises ont commencé à arriver mais, selon le négociant, l'effet réel ne sera perceptible que lorsque le vrac atteindra les côtes chinoises. Son impact sur les raisins est donc rapide (pas uniquement pour les raisins provenant d'Afrique du Sud mais également pour les raisins d'Australie, du Pérou et d'Inde).

« Le prérefroidissement pour la Chine est particulièrement dur pour les fruits »
Le protocole de stérilisation à froid des raisins sud-africains vers la Chine a été mentionné comme un obstacle à la qualité des fruits. Certains industriels estiment que Crimson est le seul cultivar capable de résister au prérefroidissement de 72 heures à -0,5°C. « La température de transit de 0,8°C est correcte, mais je pense que c'est le prérefroidissement qui fait le plus de dégâts », dit le négociant. « C'est très dur pour les fruits. Les cellules des tiges de raisin gèlent et deviennent brunes lorsque l'humidité est retirée du fruit. Les raisins en provenance des vignes sont à environ 25°C et pendant 48 heures, nous les refroidissons doucement jusqu'à ce qu'ils soient proches de zéro, afin de ne pas créer de choc pour les raisins. Je sais que dans certains centres d'emballage, la température de prérefroidissement est aussi basse que -2°C, ce qui permet de ramener les fruits à la bonne température en aussi peu de temps que possible. »

Le Canada aura été une bonne surprise. Malgré les informations faisant état de grandes quantités de raisins américains destinés à ce marché, il semble que les négociants préfèrent les raisins frais aux raisins stockés.

Il y a beaucoup de fruits en Europe et au Royaume-Uni, et en raison d'un certain nombre de facteurs, le marché est quelque peu sous pression. Beaucoup de raisins du Pérou et du Chili et les nombreuses promotions des magasins ont eu un effet modérateur sur les prix.


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)