Sergio Alonso, de Cosanse : « Nous avons 30 % des abricots et nous avons perdu la moitié des cerises »

« Cette année, notre plus grand espoir est que les pêches jaunes se portent bien »

La saison des cerises touche à sa fin à Saragosse, où les pluies ont réduit la production de moitié. En même temps, la récolte des abricots vient de commencer et le volume de production devrait atteindre 30 % de celui de la saison précédente, en raison de l'impact du gel au printemps.

« Tant les cerises que les abricots sont des produits à forte valeur ajoutée pour nous, c'est pourquoi nous avons subi une perte considérable de chiffre d'affaires », déclare Sergio Alonso, du service commercial de Cosanse, la plus grande coopérative de production de fruits à noyau et à pépins de Saragosse.

« La saison des cerises a été considérablement raccourcie en raison de la faiblesse de l'offre, qui est passée de six à trois semaines. Chaque fois que nous avons commencé avec une nouvelle variété, il pleuvait à nouveau et cela a fortement gâché les fruits. La vérité, c'est qu'il n'a jamais autant plu dans cette région. Cette année, l'offre de cerises et d'abricots en Europe sera très faible », déclare le représentant des ventes.

Récemment, Cosanse a également commencé la récolte et la commercialisation des premières nectarines et des pêches plates. Dans une dizaine de jours, ils commenceront avec les premières pêches rouges et jaunes.

« Cette année, notre plus grand espoir est que les pêches jaunes se portent bien, car nous avons presque toute la récolte. Nous pensons que c'est peut-être même la meilleure alternative pour les supermarchés espagnols en matière de promotion. C'est un fruit qui est traditionnellement consommé en Espagne et qui gagne en importance après quelques années. De plus, les nectarines et autres types de pêches gagnent des parts de marché », déclare Sergio Alonso.

Les prix des nectarines, des pêches et des pêches plates sont élevés depuis le début de la campagne dans les zones précoces, en raison de la bonne demande. « Bien qu'il y ait encore des incertitudes sur l'évolution de la campagne après tant de revers, nous constatons que la demande de la grande distribution espagnole est restée forte depuis que l'état d'alerte a été déclaré dans le pays. Cette année encore, nous constatons que les ventes sur le marché intérieur sont moins risquées que les exportations et que les marges bénéficiaires sont comparables. Nous aimerions continuer à nous développer sur le marché espagnol et nous nous concentrerons sur lui en cette année de pénurie de fruits. » 

« Bien que les coûts de production soient plus élevés cette année en raison des mesures visant à prévenir la propagation du coronavirus, nous essaierons de prendre le moins de risques possibles dans le cadre de cette campagne, en gérant efficacement notre petite production et en prévenant les incidents. Il convient de mentionner que malgré la situation difficile, le secteur agricole sort renforcé de cette crise sanitaire, puisque nous traitons des produits essentiels », déclare Sergio Alonso.

Pour plus d'informations :
Sergio Alonso Zaragoza
Sociedad Cooperativa Agraria San Sebastián(COSANSE)
Tél. : +34 976600050
admincosanse@cosanse.com
www.cosanse.com


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)