L'Avozilla, l'avocat géant, est également cultivé en Espagne

L'avocat, un des fruits les plus populaires et les plus demandés au monde, a une version XXL dont le poids peut dépasser 1 kilo et qui a été brillamment baptisée Avozilla ; un jeu de mots entre l'avocat et Godzilla, le célèbre monstre géant japonais.

L'Avozilla est un croisement de différentes variétés (le guatémaltèque, plus savoureux, et l'antillais, plus gros) qui a été cultivé en Afrique du Sud pendant des années et a ensuite été introduit en Australie. C'est une variante qui pèse environ trois quarts de kilo, a une couleur verte intense, une peau assez forte et une excellente texture et onctuosité. Son prix est plus élevé que celui des autres variétés : 35 euros pour une boîte de 4,5 kilos, contre 25 pour le Hass.

L'entreprise sud-africaine Westfalia Fruits a enregistré la marque Avozilla ; cependant, bien qu'elle soit l'un des plus grands producteurs d'avocats et que, comme l'explique son site web, elle possède des plants de mûrissement dans différentes régions d'Europe et des États-Unis, l'Avozilla ne figure curieusement pas dans la liste des variétés qu'elle cultive, ni parmi ses propres espèces enregistrées, comme la GEM ou la Carmen Hass.

Également à Grenade
En Espagne, l'Avozilla est une véritable rareté chez les primeurs, mais il est également cultivé sur la côte tropicale andalouse.

Manolo Mateos est l'un des fruiticulteurs grenadins produisant cette variété. « Pour moi, c'est un énorme avocat qui tombait dans l'oubli et que j'ai coupé pour y greffer une autre variété, et un jour, l'un d'eux m'est tombé dessus comme la pomme de Newton et je me suis dit : quel énorme avocat ».

À Almuñécar, dans la province espagnole de Grenade, il cultive une large gamme de fruits tropicaux, bien que les avocats, qui sont commercialisés via son site web Tiendadefruta.com, sont sans aucun doute le produit phare. La gamme comprend cette variété géante qui, pour des raisons juridiques, compte tenu du brevet, ne pouvait pas s'appeler Avozilla.

« La culture ne nécessite pas de traitements particuliers. Chaque plante adulte consomme 80-90 litres d'eau par jour et a besoin d'une dose d'engrais standard. Il n'y a qu'un seul problème, c'est que comme la floraison a lieu très tôt et que la plante n'est pas dans son habitat naturel, si la température baisse un peu plus que la normale, le processus de maturation peut être précipité », explique Manolo Mateos.

 

Source : lavanguardia.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)