J. Antonio Gómez, président d'Espárrago de Granada :

« C'est difficile de dire à nos clients que nous n'avons pas assez d'asperges »

La saison des asperges vertes est en cours à Grenade, principale zone de production en Espagne. La récolte a débuté à la mi-mars, soit environ trois semaines plus tard que l'année précédente, qui avait été exceptionnellement précoce. Jusqu'à présent, l'offre a été limitée et la demande élevée, et les prix sont assez bons. 

« Nous avons une faible production cette saison en raison de la sécheresse de l'automne et de l'hiver à Grenade. Il y a eu quelques jours de pluie ce printemps, mais les aquifères n'ont pas été suffisamment remplis pour l'été. Les températures sont actuellement plus basses que d'habitude, ce qui signifie que la production est lente et que nous récoltons un jour sur deux », explique José Antonio Gómez Aguilera, président de la coopérative Espárrago de Granada.

« Il faut également rappeler que la surface plantée en asperges a encore été réduite cette année suite aux campagnes difficiles des années précédentes. Cela rend la baisse de la production de cette année encore plus perceptible ». 

D'autres pays producteurs européens, comme l'Italie, principal concurrent de l'Espagne sur le marché de l'asperge verte, ou la France connaissent également des déficits de production dus au froid.

« Il est assez inhabituel qu'il n'y ait pas de chevauchement avec nos concurrents en Europe. L'Espagne domine les marchés avec une petite production et la demande est donc bien plus importante que l'offre cette année. La petite production disponible en Italie est absorbée par son marché intérieur, et ils importent même d'Espagne », explique José Antonio Gómez. « C'est difficile lorsqu'il y a une surproduction, mais aussi lorsque nous devons dire à nos clients que nous ne sommes pas en mesure de répondre à toute la demande en raison d'un manque d'offre. Cela génère des tensions. »

Les prix moyens sont élevés, même s'il faut attendre la fin de la campagne pour savoir s'ils compensent les faibles volumes disponibles. « Cette tendance ne devrait pas changer jusqu'à la fin de la saison, dans un mois environ. À partir de la fin du mois de mai, les premiers lots commenceront à arriver du Pérou, mais les problèmes logistiques au niveau mondial ne faciliteront pas l'arrivée de gros volumes d'asperges », précise José Antonio Gómez.

Pour plus d'informations : 
José Antonio Gómez Aguilera
Espárrago de Granada, S.C.A.
Tél. : +34 958513061
Cell. :+34 658770678
joseantonio@esparragodegranada.es 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)