Nouvelle-Zélande : la superficie consacrée à la pomiculture devrait augmenter de 3 pour cent entre 2018 et 2019 pour atteindre 9 700 hectares

La superficie consacrée à la récolte de pommes devrait augmenter de 3 % pour atteindre 9 700 hectares (ha) en 2018/2019. Cette augmentation, conjuguée à des conditions météorologiques normales pour la saison de croissance, devrait porter la production de pommes à 583 000 tonnes métriques (TM), soit une augmentation de 2,6 % par rapport à 2017/2018.

La production totale de pommes pour 2017/2018 est maintenant estimée à 568 000 tonnes métriques, soit 9 pour cent de plus qu'en 2016/2017, une conséquence directe de la très bonne saison de production. La production supplémentaire de pommes en 2018/2019 devrait répondre à la demande de consommation intérieure de 73 300 tonnes et fournir 120 000 tonnes de fruits à transformer. Le principal bénéficiaire de ces fruits supplémentaires sera l'exportation, qui devrait augmenter de 4 % pour atteindre 390 000 tonnes.

Les exportateurs néo-zélandais s'attendent à ce que l'Accord global et progressif pour le Partenariat transpacifique (PPTPT) soit ratifié et entre en vigueur au début de 2019. Cela pourrait se traduire par des exportations supplémentaires vers des marchés comme le Japon.

Les exportations de pommes pour 2017/2018 ont été révisées à la hausse à 375 000 tonnes métriques, soit une augmentation de 8,7 %, principalement en raison de la production accrue. Depuis le début de l'année 2017/2018, les exportations vers l'UE ont enregistré une hausse de 23 % grâce à de meilleurs prix. La production de poires pour 2018/19 est prévue à 13 000 tonnes, soit 3 % de moins qu'en 2017/2018. Ainsi, les exportations de poires pour 2018/19 sont réduites à 4 850 tonnes. Pour 2017/2018, la production de poires est estimée à 13 450 tonnes, soit une augmentation de 15 % par rapport à 2016/2017. En conséquence, les exportations de poires sont révisées à 5 000 tonnes métriques, soit 32 % de plus qu'en 2016/2017.

Pommes
La superficie plantée pour 2018/2019 est estimée à 10 168 hectares (ha), en hausse de 3,5 % par rapport aux 9 825 ha prévus en 2017/2018. La superficie récoltée en 2018/2019 est estimée à 9 700 ha, en hausse de 3,2 % par rapport à 2017/2018. L'expansion de la superficie des vergers est à la hausse : on estime que 300 à 400 ha de nouvelles terres sont plantées chaque année, soit de trois à quatre pour cent par an. Selon des sources de l'industrie, les producteurs replantent ou greffent près de 10 % de leur superficie actuelle pour y inclure des variétés plus productives et de plus grande valeur.

Environ 40 à 50 % de la superficie plantée est aujourd'hui constituée de variétés protégées par la propriété intellectuelle (PI) telles que Envy, Dazzle, Rockit ou Honeycrisp. Les producteurs qui plantent des variétés protégées par la PI versent soit une redevance lors de la plantation des arbres, soit un droit de PI lié au volume.

Cliquez ici pour le rapport complet


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)