De l'agriculture pluviale à l'irrigation ; des céréales aux mûres

Les mûres : une alternative aux autres fruits rouges

Fin août, une très mauvaise campagne de mûres a pris fin à Zamora. « Quand la mûre est mûre il faut la récolter car si le fruit est mouillé par la pluie il devient inutilisable. Les tempêtes et les pluies de juillet, ainsi que les coups de vent peuvent avoir des conséquences néfastes sur les mûres qui poussent à découvert, même avec treillis », explique Nuria Álvarez, promotrice de l'Agroberry.

La campagne précédente était bonne. La productivité des mûres plantées en 2015 a déjà atteint son maximum, puisque les plants ont besoin de trois ans.

De l'agriculture pluviale à l'irrigation : 1 plante, 2 litres d'eau, 3 mois de cycle
Nuria, fille de producteurs agricoles, est partie à l'étranger avec l'idée de ne pas rentrer, mais au fil du temps, un projet est né. Ses contacts réguliers avec des spécialistes des fruits rouges, tels que Juan Carlos García, du SERIDA (Service régional de recherche et de développement agroalimentaire), leader national dans la culture des baies et pionnier mondial dans l'utilisation de la greffe de myrtilles, ont nourri ses connaissances dans ce secteur.

Les vastes connaissances de son père dans le secteur agricole ont également motivé Nuria à rentrer chez elle, mais avec l'idée d'innover dans la culture des mûres. « L'agriculture pluviale, comme le blé et l'orge, n'étaient pas une option, et comme les mûres de Huelva sont expédiées à l'étranger et que lorsque les serres ferment, la campagne commence ici, cela semblait être la meilleure option. »

« Demander des autorisations pour les procédures nécessaires à la mise en place d'une culture irriguée dans une zone pluviale a été difficile, mais j'ai réussi, et chaque plante n'a besoin que de deux litres d'irrigation goutte à goutte pendant tout le cycle de maturation, qui est de trois mois. »

Les mûres : une alternative aux autres baies
Les mûres ont une couleur foncée intense et brillante et un goût sucré. Le fruit est mou, mais sans les graines de la version sauvage, et il a un calibre beaucoup plus grand.

« Les fruits rouges ont déjà connu leur croissance et sont devenues à la mode en fonction des tendances de consommation. Le marché des fraises est déjà couvert, les framboises aussi, et le boom des myrtilles touche déjà à sa fin », explique Nuria Álvarez. « Il ne restait plus que les mûres, importées du Mexique et du Chili, et les mûres de ronce, dont la consommation est faible, mais en légère augmentation : un marché de niche. »

« Comme pour beaucoup d'autres produits agricoles, il n'est pas facile de trouver des travailleurs temporaires et il faut en plus un minimum de connaissances », explique Nuria Álvarez. Les mûres ont un gros calibre et peuvent sembler mûres, même si ce n'est pas le cas. « La couleur n'est pas une indication de la maturité et peut conduire à des erreurs concernant le temps de récolte. La récolte des ronces est effectuée manuellement. Il faut le faire tous les jours, car le fruit peut mûrir en quelques heures », explique Nuria.

« Survivre dans les zones rurales n'est pas donné à tout le monde »
Un autre obstacle pour les petits producteurs espagnols c'est que « Les fermes ne sont pas faciles à gérer. Malgré ce que beaucoup aimeraient croire, soit il n'y a pas de nouvelle génération pour remplacer l'ancienne, soit de nombreux obstacles doivent être surmontés pour que cette prise de contrôle ait lieu. Le pire, c'est que la bureaucratie ne facilite pas les choses. Dans les conditions actuelles, survivre en milieu rural n'est pas quelque chose que tout le monde peut faire », déclare Nuria Álvarez.

« De plus, l'obligation contractuelle de fournir des chaînes d'approvisionnement à volumes constants n'est pas viable avec ce type de cultures. C'est pourquoi il est important de se concentrer sur le marché local et de se diversifier afin de ne pas perdre de fruits. A cet effet, Agroberry a développé une ligne artisanale de liqueurs, confitures, chocolats, miel, etc. »

« La taxe devrait être supportée par ceux qui polluent, et non par le producteur biologique »
La culture de mûres d'Agroberry est 100 % biologique, mais l'obtention de cette certification est très coûteuse.

« La certification a un coût élevé pour les petits producteurs, qui constituent d'ailleurs une majorité. Cependant, ceux qui polluent ne paient pas. Au lieu de taxer les producteurs biologiques, ce sont ceux qui polluent qui devraient payer. »

« Les ressources sont limitées. Si nous restons sur cette voie, même l'eau ne sera pas potable à terme. Les administrations devraient ouvrir les yeux sur la réalité et faire payer ceux qui polluent, au lieu de ceux qui cultivent leurs cultures de manière durable », a déclaré le promoteur d'Agroberry.

« La synergie avec les autres producteurs est vitale pour le secteur »
En décembre, Agroberry participera à la rencontre des entrepreneurs qui se tiendra à Bruxelles, « Post 2020 : Local Action in a Changing World ». « Nous devons partager nos connaissances pour nous renforcer. Les synergies sont vitales pour favoriser une agriculture durable. »

Agroberry a été fondée en 2015 avec 400 plantes. Sa croissance s'est faite progressivement, atteignant 1 800 plants. En 2018, son chiffre d'affaires a progressé de 15 % et un impact encore plus important est attendu lorsque les 4 500 plants prévus auront été plantés.

 

Prix Agroberry :
2016 Young Innovative Agricultural Producer
2017 EVA from Zamora's Association of Women Entrepreneurs 
2018 Ministry of Agriculture
2018 Best Rural Idea Government of Castile-Leon
2018 Surcos (regional television)
2019 Rural inspiration award de l'European Network for Rural Development

Pour plus d'informations : 
Nuria Álvarez Rodrigo, promoter
Agroberry
Tél. :  +34 605 923 771
info@agroberry.es 
www.agroberry.es  


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)