ToBRFV en France : la filière de la tomate prend des mesures

Après le premier cas confirmé lundi soir du virus ToBRFV dans une serre de tomates dans le Finistère, en Bretagne, les différents acteurs de la filière font tout pour éviter une épidémie à grande échelle.

Petit rappel : Qu'est-ce que c'est le ToBRFV
Le ToBRFV (Tomato Brown Rugose Fruit Virus) touche notamment les tomates, les poivrons et les piments. Les fruits présentent des taches jaunes ou brunes et peuvent être déformés et avoir une maturation irrégulière. Le virus rend les tomates invendables mais ne pose cependant aucun danger pour l’homme. 

Le ToBRFV est apparu pour la première fois en 2014 au Moyen-Orient. Il a ensuite été signalé au Mexique, aux États-Unis, en Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. En octobre/novembre 2019 le virus a aussi été détecté en Espagne, mais la situation semble être sous contrôle.

Gilles Bertrandias, directeur général des Paysans de Rougeline :
« Nous avons commencé à prendre des mesures de précaution l’année dernière, depuis que le facteur risque existe. Nous limitons les entrées dans les exploitations agricoles et avons appliqué des procédures de désinfection des personnes et du matériel. Préalablement à tout cela, nous avons engagé un travail auprès des pépiniéristes et des semenciers. Nous demandons des résultats d'analyses avant la plantation pour nous assurer que le virus n’est pas présent dans les plantes ou les semences. »


Gilles Bertrandias 

Mathilde Roger, Prince de Bretagne :
« A date, nous n’avons pas connaissance de contamination de plants par le virus ToBRFV chez les producteurs de tomates et poivrons Prince de Bretagne. Néanmoins toutes les mesures sanitaires sont renforcées en interne depuis l’alerte de l’ANSES. » 


Répartition des producteurs de tomates en France en 2018. Source : Agrestre. La Bretagne représente une grande partie des volumes. Les coopératives Savéol, Prince de Bretagne et Solarenn sont les acteurs majeurs dans la région.  

La tomate est le premier légume consommé par les Français. Chaque ménage en consomme environ 13,9 kilos par an. Annuellement la France en produit environ 712.000 tonnes. 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)