La WAPA présente les prévisions annuelles de production de pommes et de poires de l'hémisphère sud

La World Apple and Pear Association (WAPA) a publié les prévisions de production de pommes et de poires dans l'hémisphère sud pour la saison à venir. Selon ces prévisions, qui regroupent les données de l'Argentine, de l'Australie, du Brésil, du Chili, de la Nouvelle-Zélande et de l'Afrique du Sud, la production de pommes devrait augmenter de 6 % en 2021 par rapport à l'année précédente, tandis que la production de poires devrait se stabiliser.

La WAPA a publié son estimation de la récolte de pommes et de poires pour l'hémisphère sud en 2021. Ce rapport a été élaboré avec le soutien de l'ASOEX (Chili), du CAFI (Argentine), de l'ABPM (Brésil), de Hortgro (Afrique du Sud), de l'APAL (Australie) et de New Zealand Apples and Pears. Ce rapport fournit donc des données consolidées des six principaux pays de l'hémisphère sud. Le secrétaire général de l'APAO, Philippe Binard, a commenté l'utilité de recueillir les points de vue de ces grands producteurs : « L'élaboration de ces données collectives s'est révélée être un exercice précieux pour l'industrie mondiale de la pomme et de la poire, ainsi qu’une source d'information fiable lorsque la saison passe progressivement de l'hémisphère nord à l'hémisphère sud ».

Cliquez ici pour agrandir le tableau.

En ce qui concerne les pommes, les prévisions globales de la récolte 2021 dans l'hémisphère sud suggèrent une augmentation de 6 % (5 millions de tonnes) par rapport à l'année dernière (4 818 000 tonnes), avec des augmentations en Australie, au Brésil et en Afrique du Sud de 23 %, 20 % et 6 % respectivement, une diminution en Nouvelle-Zélande de 5 % et des chiffres stables en Argentine et au Chili. L'ensemble a augmenté de 2 % par rapport à la moyenne des récoltes entre 2018 et 2020. Le Chili reste le premier producteur de pommes de l'hémisphère sud en 2021 avec 1,512 million de tonnes, le Brésil occupant la deuxième place (1,130 million de tonnes), suivi par l'Afrique du Sud (1,013 million de tonnes), l'Argentine (617 millions de tonnes), la Nouvelle-Zélande (547 millions de tonnes) et l'Australie (271 millions de tonnes). La Gala reste la principale variété (39 %), suivie de la Fuji (14 %) et de la Red Delicious (13 %). Les exportations devraient se stabiliser à 1 691 562 tonnes, avec des chiffres stables pour le Chili (650 773 tonnes), une augmentation de 4 % pour l'Afrique du Sud (476 000 tonnes) et une diminution de 7 % pour la Nouvelle-Zélande (372 000 tonnes). 

En ce qui concerne les poires, les producteurs de l'hémisphère sud prévoient une stabilisation de la récolte à 1 346 000 tonnes et une augmentation de 2 % par rapport à la moyenne globale des années 2018-2020. L'augmentation en Afrique du Sud, en Australie et en Argentine, de 3 %, 2 % et 1 % respectivement, devrait compenser la baisse de 3 % et 10 % au Chili et en Nouvelle-Zélande. Comme les années précédentes, la Packham's Triumph et la Williams BC/Bartlett sont les principales variétés, à 36 % et 28 % respectivement. Les exportations de poires devraient augmenter de 6 % par rapport à l'année précédente et atteindre 708 690 tonnes, avec une augmentation de 12 % pour l'Argentine (373 996 tonnes), une augmentation de 2 % pour l'Afrique du Sud (214 361 tonnes) et une diminution de 3 % pour le Chili (108 315 tonnes). 

Pour plus d’informations :
World Apple and Pear Association
Tél. : +32 2 777 15 80
wapa@wapa-association.org
www.wapa-association.org  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)