Le 4 août, le melon extra a atteint 28-30 centimes/kilo et la pastèque blanche de 1ère catégorie est passée à 43-45 centimes/kilo

Les prix des pastèques et des melons en hausse lors de la dernière vente aux enchères de Castille-La Manche

La saison des pastèques et des melons a déjà commencé en Castille-La Manche. Le 21 juillet a eu lieu la première session de la Table des Prix du Melon et de la Pastèque de la Bourse de l'Horticulture, des Fruits de Castille-La Manche, où ont été recueillis les prix pour le début de cette saison. La superficie de melon et de pastèque de la région a baissé d'environ 11 %, selon ce que l'interprofession elle-même a confirmé il y a plusieurs semaines.

Après avoir débuté avec des cotations moyennes de 28-30 centimes/kilo pour le melon de catégorie extra et de 35-38 centimes/kilo pour la pastèque, tant blanche que noire sans pépins de 1ère catégorie, la dernière session reflète un réajustement des prix, qui le 4 août s'établissaient à 37-40 centimes/kilo pour le melon de catégorie extra et atteignaient 43-45 centimes/kilo pour la pastèque blanche sans pépins de 1ère catégorie. Ces prix sont encore loin de ceux atteints cette saison dans la province d'Almeria, qui a inauguré il y a quelques mois la saison des fruits de serre.

Dans le bilan de la saison des fruits et légumes 2021/22, l'organisation agricole Asaja a signalé que le prix moyen de la pastèque protégée, dont la production a diminué cette saison de 41,7 %, a atteint 64 centimes/kilo, connaissant une augmentation notable de 204 % par rapport à la saison précédente. Le melon protégé, quant à lui, a enregistré un prix moyen de 70 centimes/kilo, augmentant son prix de 159 % mais avec une récolte plus faible de 38,2 %.

La chute des kilos due à un printemps météorologique inhabituel avec un épisode exceptionnel de brume s'est répétée à Almeria dans la culture en plein air, où l'on estime que la production a diminué de 15 000 à 20 000 kilos (il faut rappeler que la surface a diminué de 10 %) ; bien que l'on ait également constaté une hausse des prix. Asaja Almería a indiqué que la pastèque en plein air a atteint un prix moyen de 35 centimes/kilo, faisant de cette saison « l'une des meilleures récoltes de ces dernières années agricoles en termes de prix. »

Néanmoins, ces prix attractifs, qui laissent penser que les superficies consacrées à la pastèque pourraient encore augmenter dans la province l'année prochaine, ont également attiré les voleurs qui, voyant la rentabilité du fruit, ont effectué une vague inquiétante de vols dans les champs, dérobant des milliers de kilos de pastèque pour le marché informel.

Les prix élevés des fruits cette année ne doivent pas être un mirage pour faire oublier la baisse de la production, qui entraînera une contraction importante des bénéfices qui, à leur tour, seront amortis par la hausse des coûts.

Mais le Ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation nous a récemment surpris en indiquant que l'indice général des prix payés pour les biens et services agricoles en avril 2022 était supérieur de 37,84 % à celui du même mois en 2021, et de 2,03 % à celui de mars 2022.

Les données officielles accumulent toujours un certain retard lié à leur calcul ; mais l'inflation a continué à grimper pour atteindre son niveau le plus élevé des 38 dernières années, passant en juillet à 10,8 %, il n'est donc pas difficile de déduire que le scénario semble complexe. Les agriculteurs devront allumer leurs calculatrices à Almeria pour ajuster la nouvelle saison de fruits et légumes qui commencera dans quelques mois sous les bâches en plastique de la province. Mais c'est maintenant le tour de la saison des melons et des pastèques en Castille-La Manche et son évolution au cours des prochaines semaines apportera un éclairage précieux sur les campagnes agricoles qui lui succéderont dans la situation inhabituelle de cette année ; probablement plus extraordinaire que les précédentes, qui ont déjà connu des événements difficiles.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)