Les retards accumulés dans les ports peuvent-ils être résorbés avant le début de la production d'agrumes ?

De nouvelles pluies pourraient accélérer la fin de la production de raisins en Afrique du Sud

Dans la vallée de l'Hex River, les viticulteurs observent avec circonspection un ciel menaçant, alors que de nouvelles pluies sont annoncées dans la province du Cap occidental.

« S'il pleut maintenant, cela posera de gros problèmes et la saison sera pratiquement terminée », déclare un exportateur. Ils ont encore plusieurs centaines de milliers de raisins, principalement de Crimson en plus d'un peu d'Autumn Royal à conditionner. Traditionnellement, les raisins sud-africains arrivent sur les marchés d'exportation jusqu'à la semaine 21 ou 22.

Il y a quelques semaines, l'emballage du Western Cape a été interrompu pendant une semaine en raison des retards au port causés par le vent. Certains acteurs du secteur du fret soutiennent que le port n'est responsable qu'à 50 % des retards ; l'autre moitié de la faute revient aux inefficacités des transitaires et des dépôts de conteneurs qui entraînent l'envoi de chauffeurs de camion ici et là.

Le flux dans les entrepôts frigorifiques est meilleur, ajoute l'exportateur, mais l'arriéré dans le port est « terrible ».

« Pour l'instant, nous obtenons de l'espace et des conteneurs et nous pouvons les empiler. Les horaires des navires ont été modifiés pour tenter de rattraper le retard, mais je ne pense pas qu'ils seront en mesure de le résorber avant la saison des agrumes », commente-t-il.

« La saison des raisins aurait pu se terminer en beauté »
Les pluies tombées à plusieurs reprises au cours de la saison ont entraîné des problèmes de qualité et, pour cette raison, les raisins ont progressé lentement dans les entrepôts, les grappes étant soigneusement traitées.

Les programmes d'exportation dans des emballages simples sont privilégiés en cas de rejet lorsque les raisins doivent être reconditionnés pour le marché local.

« Une fin précoce de la saison du raisin de table sud-africain n'est pas une bonne chose : c'est mauvais pour les clients, c'est mauvais pour nous, mais pour ceux qui peuvent le faire, les prix seront bons », observe un exportateur de raisin. Il y a peu de produits chiliens en Europe, qui n'achète pas beaucoup au Brésil.

« Le marché d'outre-mer sera certainement en pénurie, ce qui représente en fait une très bonne opportunité pour les raisins sud-africains tardifs et une chance d'obtenir de bons prix. Cela aurait pu être une excellente fin de saison. Nous avons eu l'impression que la qualité et la durée de conservation étaient meilleures cette année. »

Le Royaume-Uni reste un marché stable pour le raisin, tandis que la Chine s'est beaucoup mieux comportée que l'année dernière, a-t-on dit à FreshPlaza, « mais seulement si vous envoyez le bon produit. »

L'Est a été assez difficile cette saison, le pouvoir d'achat a diminué. Au Moyen-Orient, les prix sont « hors normes. »


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.